1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Frank-Walter Steinmeier, discret mais compétent

Le candidat du SPD, le parti social-démocrate, est vice-chancelier et ministre des Affaires étrangères du gouvernement sortant d’Angela Merkel, sa principale opposante. Portrait d’un homme réservé mais compétent.

default

Frank-Walter Steinmeier

« J’ai longuement réfléchi, je n’ai pas pris de décision à la légère. Je vous le dis donc : si vous avez confiance en moi, alors, je suis prêt, mes chers camarades »

Frank-Walter Steinmeier bekommt Blumenstrauss von Franz Muentefering zur Kanzlerkandidatur

Le candidat officiel du SPD pour les élections reçoit un bouquet de fleurs du chef du parti, Franz Muentefering.

Nous sommes en octobre 2008, et Frank-Walter Steinmeier vient d’être élu candidat du SPD à 95% par les délégués de son parti. Quelques mois plus tôt, personne n’aurait cru que la difficile tâche d’affronter Angela Merkel, la chancelière très populaire, reviendrait à cet homme discret, auparavant professeur de droit public et administratif aux universités de Gießen et de Wiesbaden. Car Frank-Walter Steinmeier est un homme intelligent, posé, réfléchi. Elke Büdenbender, sa femme, est magistrate :

« Pour moi, mon mari est un excellent homme politique. Et pas un de ces politiciens qui se donnent en spectacle. C’est un homme d’action. Il fait un état des lieux et réfléchit aux solutions possibles. Il va vers les gens, discute de possibles solutions avec eux, puis il les applique avec une grande détermination. »

Débuts dans l'ombre de Gerhard Schröder

Bundeskabinett Schröder Steinmeier

C'est l'ancien chancelier Gerhard Schröder qui a repéré Frank-Walter Steinmeier.

C’est l’ancien chancelier social-démocrate Gerhard Schröder qui le repère en 1991. Très vite, Frank-Walter Steinmeier prend la tête du bureau de Gerhard Schröder, et le porte au poste de chancelier, lorsque le SPD remporte les élections en 1998. L’ex-chancelier social-démocrate témoigne sur son ami :

« Il était différent des autres, il osait dire ce qu’il pensait et ce qu’il voulait faire. Je me suis donc dit : hey, tu as vraiment besoin d’un type pareil. »

En 1999, Frank-Walter Steinmeier est nommé chef de la chancellerie. Il joue un rôle dans la sortie du nucléaire par le gouvernement SPD-Verts, mais aussi dans la mise en place des réformes Hartz IV, ces mesures contestées qui ont remodélisé le marché du travail allemand.

Les hauts et les bas d'un candidat à la chancellerie

SPD Wahlplakat Bildung

Une affiche électorale du SPD : "L'éducation ne doit pas dépendre du compte en banque des parents"

Ministre des Affaires étrangères sous le gouvernement d’Angela Merkel, Frank-Walter Steinmeier a du faire face à la débâcle du SPD. Avec son ami secrétaire du parti social-démocrate, Franz Müntefering, il a décidé d’exclure toute alliance avec le parti d’extrême gauche Die Linke lors de ce scrutin. Les élections européennes de juin 2009 ont montré un SPD faible, et un candidat plus découragé que jamais. Début août, Frank-Walter Steinmeier est pourtant réapparu plus confiant, lorsqu’il a lancé l’idée du plein emploi d’ici 2010 en Allemagne – une mesure qu’il a promis de mettre en œuvre s’il est élu chancelier.