1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

France et Allemagne, plus qu'un mariage de raison

L'Allemagne et la France ont célébré mardi à Berlin le cinquantenaire du Traité de l'Élysée, signé le 22 janvier 1963. Ce matin, les journaux dressent l'état des lieux de la relation franco-allemande.

De nombreux quotidiens montrent Angela Merkel et François Hollande s'embrassant ou trinquant à cette amitié cinquantenaire. Depuis lundi soir, relève Die Welt, la chancelière et le président se tutoient, signe supplémentaire d'une certaine normalité des rapports entre les deux dirigeants.

Embrassade fraternelle entre Angela Merkel et François Hollande

Embrassade fraternelle entre Angela Merkel et François Hollande

Lors de la remise du Prix Nobel de la Paix à l'Union européenne le 10 décembre dernier, rappelle la Landeszeitung de Lüneburg, la chancelière et le président ont été très applaudis. Car tous ceux qui étaient présents étaient conscient que c'est la réconciliation franco-allemande qui a posé les jalons de la plus longue période de paix de l'histoire du continent. Il est vrai que l'Europe est aujourd'hui loin du rêve d'unité des pères fondateurs et que la relation franco-allemande a connu de meilleurs jours. Néanmoins, c'est seulement si Paris et Berlin avancent dans la même direction que l'Union pourra continuer à progresser malgré les difficultés.

Pour la Saarbrücker Zeitung, l'Europe aurait un autre visage aujourd'hui si l'Allemagne et la France n'avaient pas définitivement fait la paix il y a 50 ans. Il était donc juste et important de célébrer cette journée en grande pompe. Le souvenir de l'histoire commune crée le sentiment d'identité et renforce la coopération. Et à l'heure de la crise de l'euro, souligne le journal, tout partenaire est utile à l'Allemagne, sinon elle risque de se retrouver isolée.

Les députés allemands et français réunis pour une session commune au Bundestag

Les députés allemands et français réunis pour une session commune au Bundestag

Beaucoup de pathos, peu de concret. Voilà comment la Märkische Allgemeine résume les festivités. Il y a dix ans, rappelle le journal, Gerhard Schröder et Jacques Chirac avaient utilisé le quarantième anniversaire du traité de l'Élysée pour s'allier face à la menace de la guerre en Irak. Cette fois, les deux pays n'ont adopté quasiment aucune initiative politique commune. Et cela ne devrait pas vraiment changer d'ici les élections législatives allemandes de septembre, prédit le quotidien.

Laissons de côté tous les discours mielleux et néanmoins émouvants prononcés en cette journée franco-allemande, conseille la Süddeutsche Zeitung, pour souligner un point remarquable : Angela Merkel et François Hollande sont capables de s'entendre. Ils ont décidé de formuler, ensemble, des propositions pour réformer l'Eurogroupe et présenteront ces propositions lors du sommet européen de juin.

Et la photo de famille des deux gouvernements

Et la photo de famille des deux gouvernements

Après des mois d'irritation et de défiance, relève le journal, c'est la première fois que l'Allemagne et la France montrent leur volonté de mener une politique économique plus concertée. Et cela, c'est un réel progrès.

On verra bien au cours des prochaines semaines si les paroles prononcées en ce jour de fête déboucheront sur des actes concrets, notamment à propos du Mali, écrit la Frankfurter Allgemeine Zeitung. La chancelière a salué l'engagement de la France en soulignant que Paris agissait dans l'intérêt de l'Europe. Si le conflit devait perdurer, la France pourrait bien réclamer davantage de soutien matériel. L'Allemagne doit s'y préparer, conclut la FAZ.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !