1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Fragile accalmie au Gabon

Les deux parties se contredisent sur le bilan des victimes des violences qui ont suivi l'annonce des résultats, et la situation politique reste toujours bloquée. L'opposition cherche à mobiliser.

Écouter l'audio 01:41

Le point avec Gérauds Wilfried Obangome, notre correspondant à Libreville

L'opposition a appelé les Gabonais à rester chez eux et à ne pas reprendre le travail aujourd'hui, lundi 5 septembre, une manière de contester la réélection du président Ali Bongo. Le camp de Jean Ping entend ainsi faire pression pour que le pouvoir procède au recomptage des voix, bureau de vote par bureau de vote. Vous pouvez écouter le point de notre correspondant à Libreville, Gérauds Wilfried Obangome en cliquant sur l'image ci-dessus.

Gabun Libreville Polizeikontrolle

Des policiers en patrouille, à Libreville, vendredi 2 septembre

Même si l'on parle d'accalmie, dans les rues, les violences continuent. Marc Ona, coordinateur de la coalition "Tournons la page Gabon", parle d'un escadron de la mort qui circule dans les rues et tire à balles réelles.

Par ailleurs, après cinq jours de coupure totale, internet a été partiellement rétabli à Libreville, et le service de messagerie Whatsapp ainsi que les SMS fonctionnent de nouveau.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !