1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Forum social mondial, 12e édition !

Le FSM 2012 s'ouvre par une marche anticapitaliste, à Porto Alegre au Brésil. Les "Indignés" ou "Occupy " seront présents parmi les milliers d'ONG qui veulent discuter de la possibilité d'un autre ordre mondial.

default

Le Forum social mondial s'ouvre mardi 24 janvier à Porto Alegre au Brésil, la ville où ce rassemblement altermondialiste est né, en 2001. Le slogan, lancé il y a onze ans, reste "Un autre monde est possible", pour dire non au capitalisme.

Un slogan toujours d'actualité et qui pourrait faire recette en 2012, sur fond d'une triple crise à l'ordre du jour des premières réunions, une crise "économique, politique et environnementale".

ATTAC Jahrestag

Le FSM comme contre-manifestation au sommet de Davos

FSM contre Davos

Après la marche de ce mardi, le coup d'envoi des discussions, à Porto Alegre, ce sera mercredi, au moment où, en Suisse, le sommet économique de Davos sera inauguré par la chancelière allemande. Le sommet de Davos réunit, lui, les grands patrons de la finance et de l'industrie mondiale.

Une concomitance hautement symbolique, puisque le Forum social se conçoit comme l'exact contraire du Forum économique. Le FSM se propose de placer l'humain et le social au premier plan des politiques publiques, au lieu de miser sur le seul profit économique prôné par les dirigeants néo-libéraux. A la base des expériences sociales de Porto Alegre, un modèle de budget participatif, dans lequel les citoyens co-décident des investissements publics, en une sorte d'autogestion. L'idée est de réunir les gens, dans des structures qui vont du quartier à des rassemblements internationaux, pour permettre les échanges, les délibérations, la consultation populaire.

Le Forum social mondial version africaine

Des dizaines de milliers de personnes ont participé à la marche d'ouverture du FSM de Dakar.

Une "Internationale rebelle"

Réunis jusqu'à dimanche, les participants du FSM espèrent relancer la dynamique, après un essoufflement relatif du mouvement altermondialiste ces dernières années.

Les altermondialistes peinent à unifier leurs mouvances disparates et à formuler des propositions concrètes. C'est ce qu'on a pu observer, notamment, au sein du grand mouvement ATTAC, qui réunit sous une même bannière des syndicalistes, des écologistes, des militants d'extrême gauche, etc.

Cette année, les mouvements qui auront la part belle sont ceux qui ont émergé en 2011, durant les révoltes dans le monde arabe et dans la lignée des "Indignés". Autant de nouvelles formes de protestation hors des sentiers battus, des partis politiques ou des syndicats traditionnels, qui ont fait des émules jusque dans les pays africains.

Auteur : Sandrine Blanchard
Edition : Marie-Ange Pioerron

Archives

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !