Fin du consensus au sein de l′armée burundaise? | Afrique | DW | 15.04.2016
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Fin du consensus au sein de l'armée burundaise?

Au Burundi, les locaux de la Police judiciaire de Bujumbura ont été visés par une attaque à la grenade, vendredi. Pendant ce temps, les divisions apparues au sein de la grande muette inquiètent de nombreux analystes.

Écouter l'audio 03:03
Now live
03:03 min

« Il ya une visée de diviser cette armée qui s’est montré professionnelle jusqu’à présent » (ELOGE WILLY KANEZA)

Tout a commencé en août de l'année dernière, avec l'assassinat en plein Bujumbura du général Adolphe Nshimirimana, le responsable du service des renseignements du régime burundais. Et après une période d'accalmie, les assassinats ont repris de plus belle: le 22 mars dernier, un autre proche de Pierre Nkurunziza a été tué, le lieutenant-colonel Darius Ikurakure. Il est accusé d'être l'un des instigateurs de la répression sanglante contre les manifestants anti-troisième mandat du président Pierre Nkurunziza.

Pour plus d'amples informations, cliquez sur l'image ci-dessus.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet