1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Fin de mandat agitée pour IBK

À environ un an de la fin de son mandat, le président Ibrahim Boubacar Keita se trouve confronté à une situation tendue. Son projet de réforme constitutionnelle est reporté et la charte d'entente nationale rejetée.

Écouter l'audio 02:13

"On a mal communiqué sur tout" (Brima Ely Dicko, sociologue malien)

Au Mali, la contestation se poursuit malgré le report annoncé du référendum constitutionnel. Même si le président Ibrahim Boubacar Keita s'en défend, le projet est perçu comme une manoeuvre de sa part pour s'accorder plus de pouvoirs.

Ce jeudi à Sikasso, des manifestations ont encore été rapportées. À cette grogne s'ajoute le rejet par une partie de la classe politique, de la charte pour la paix remise mardi au président de la République. Une charte dont le contenu n'a pas été rendu public mais qui est rejetée par une partie de l'opposition politique et armée. L'ambiance est tendue à un an de la fin du mandat du président Ibrahim Boubacar Keita. Comment expliquer cela?

Pour Docteur Brema Ely Dicko, Chef du Département de Sociologie et Anthropologie à l'Université de Bamako, il y a un problème de communication au niveau de la présidence malienne.

Cliquez sur l'image pour écouter son interview !

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !