1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Fin de la visite d'Ursula von der Leyen au Sahel

L’initiative franco-allemande pour le Sahel va se développer. C’est en tout cas le vœu exprimé à Bamako par la ministre allemande de la Défense qui souhaite qu’elle soit rejointe par d’autres pays européens.

Écouter l'audio 01:56

"Nous voulons que d'autres pays européens rejoignent notre groupe de soutien au Sahel" Ursula von der Leyen

Un "dialogue constructif" sur les différents axes de la coopération militaire entre l’Allemagne et le Mali. L’appréciation est de la ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, qui a fait le tour de ces questions avec les autorités maliennes. 

Un accent particulier a été mis sur l’opérationnalisation prochaine de la force conjointe du G5 Sahel et l’appui que l’Allemagne compte y apporter dans le cadre de l’initiative Sahel qu’elle a prise avec la France. Selon Ursula Von der Leyen "cette initiative franco-allemande va grandir et nous voulons que d'autres pays européens rejoignent notre groupe de soutien au Sahel. C'est-à-dire que les pays membres de l'Union européenne soient vraiment forts dans leur soutien au G5 Sahel."

Afrika Mali - Ursula von der Leyen in Mali mit Ibrahim Boubacar Keita (picture-alliance/dpa/B. Pedersen)

Rencontre à Bamako entre Ursula von der Leyen et le président malien Ibrahim Boubacar Keita

Mobiliser d'autres partenaires

Sachant que plus de la moitié du budget de la force conjointe du G5 Sahel reste à trouver, une des attentes fortes des pays concernés vis-à-vis de l’Allemagne est donc d'aider à la mobilisation d’autres partenaires.

Cette force devrait compter jusqu’à 5.000 hommes pour lutter contre le terrorisme. Tiénan Coulibaly, ministre malien de la défense et des anciens combattants, qui revient sur les besoins de cette force militaire estime que "quand on dit nous aider ça veut dire les équipements et la formation. Il y aura non seulement une contribution à travers l'Union européenne, ce qui est déjà annoncé, mais aussi au plan bilatéral. Il faudrait aussi attirer d'autres partenaires puisque le budget est très important : on parle de 400 millions d'euros sur lesquels pour l'instant le montant acquis est moins de 200 millions. Mais je suis tout à fait sûr qu'avec l'initiative franco-allemande ce chiffre va très vite augmenter."
 Au cours de sa visite à Bamako, la ministre allemande de la Défense a remercié les autorités maliennes pour la compassion manifestée suite au décès de deux soldats allemands dans le crash de leur hélicoptère, le 26 juillet dernier, dans le nord du pays. 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !