Fin d′année agitée au Niger | Afrique | DW | 22.12.2016
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Fin d'année agitée au Niger

La colère gronde au Niger où les populations se plaignent du coût élevé de la vie et de la mauvaise distribution des ressources. Mercredi à Niamey, des centaines de manifestants sont allés exprimer leur ras-le-bol.

Écouter l'audio 02:09
Now live
02:09 min

Fin d'année agitée au Niger

Une dizaine de milliers de personnes dont des agents de l'Etat et des commerçants ont manifesté mercredi à Niamey. Ils ont défilé dans l'après-midi à l'appel d'un collectif d'organisations de la société civile, avant de tenir un meeting devant le siège du Parlement, en scandant "Tayi taouri" "la vie est trop dure", ou encore "À bas le gouvernement" ou "À bas les Députés". 

Niger - Demonstration gegen den Terror in Zinder (DW/L. Hami)

En février 2015, des manifestants dans plusieurs villes du Niger ont soutenu l'armée contre la secte Boko Haram

Le coût de la vie jugé élevé, les arriérés de salaires, la mauvaise gestion supposée des affaires publiques, la présence de bases militaires étrangères... Voilà autant de choses dénoncées par les manifestants. Une ambiance morose donc alors que le président Mahamadou Issoufou, réélu en mars 2016 s'est engagé dans une politique de décrispation du climat politique depuis les élections. Quelle crédibilité accorder à cette grogne sociale?

Ecoutez l'analyse de l'ancien ministre Chérif Chako, économiste, enseignant à l'Université Abdou Moumouni de Niamey !

Audios et vidéos sur le sujet