Feu sur les shebabs | Afrique | DW | 22.02.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Feu sur les shebabs

Les forces éthiopiennes engagées en Somalie ont lancé contre les insurgés islamistes shebabs, une offensive d'envergure qui les rend en passe de contrôler la ville stratégique de Baidoa où siégeait le parlement somalien.

Baidoa est l'une des villes stratégiques disputées aux combattants sbebabs

Baidoa est l'une des villes stratégiques disputées aux combattants sbebabs

De nombreux témoignages rapportent que des combats intenses ont éclaté mardi dans le Sud de la Somalie. Des soldats éthiopiens équipés d'armements lourds feraient route vers la ville de Baidoa. Baidoa est la principale base des insurgés islamistes shebab dans le Sud de la Somalie. C'est aussi là où siégeait le parlement de transition jusqu'en 2009. Selon certains habitants de la région, les soldats éthiopiens, dans leur progression, ont pu chasser les shebabs de certaines de leurs positions.

Les insurgés islamistes affirment résister à la pression des troupes éthiopiennes

Les insurgés islamistes affirment résister à la pression des troupes éthiopiennes

Démenti formel des combattants shebabs

Mais comme on l'a souvent vu dans ce conflit, la version des insurgés est autre. Un commandant shebab du nom de Sheik Mohamed Abu-Ayub affirme que les soldats éthiopiens, qu'il désigne comme "les ennemis d'Allah", ont été mis en échec dans leur progression. Le même leader shebab parle de plusieurs camions militaires détruits par les jeunes combattants d'Allah.

Si les troupes éthiopiennes parviennent à prendre le contrôle de Baidoa et des localités voisines, ce sera une perte significative pour les shebabs. Les troupes éthiopiennes avaient déjà pris la ville de Beledweyne dans le centre de la Somalie.

Regards tournés vers une conférence internationale (24.02.12) à Londres sur la situation en Somalie

Regards tournés vers une conférence internationale (24.02.12) à Londres sur la situation en Somalie

Les shebabs pris sur plusieurs fronts

De leur côté, les soldats kényans qui sont entrés en Somalie depuis maintenant quatre mois, cherchent à faire tomber la ville de Kismayo où se trouve le deuxième port du pays et qui est indiqué comme le poumon économique des insurgés.

Mais en dépit de ce basculement apparent du rapport de forces, les forces kényanes et éthiopiennes ainsi que les soldats de l'Union africaine ne devraient pas crier victoire. Selon des analystes, les combattants shebabs affiliés à Al Qaida pourraient encore avoir des ressources non négligeables face aux troupes étrangères qui manquent de coordination.

Auteur : Fréjus Quenum
Edition : Konstanze von Kotze

Audios et vidéos sur le sujet