1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Femmes : le combat se poursuit

Outre la journée internationale de la femme, les journaux s'intéressent à la très controversée cérémonie d'adieux militaires pour Christian Wulff, mais aussi à la campagne du président français Nicolas Sarkozy.

La journée internationale de la femme fait bien entendu la Une de tous les journaux de ce jeudi 8 mars. Die Welt s'intéresse à l'idée d'imposer des quotas aux entreprises, afin de permettre aux femmes d'accéder à des postes de haut rang. Alors, certes, les hommes dominent encore trop le monde de l'économie, mais ces quotas ne sont pas une bonne idée, note le journal. Il faudrait plutôt se pencher sur les offres d'emploi à mi-temps pour permettre aux femmes de mieux concilier carrière et famille. Die Welt conclut : les Allemands qui souhaitent accéder à des postes de haut rang peuvent y arriver, sans traitement de faveur !

La Frankfurter Rundschau se penche sur la question des droits des femmes en Egypte, un an après la révolution. Triste bilan : l'armée a continué à injurier et tripoter les manifestantes ; moins de 2% des sièges des députés ont été attribués à des femmes ; et la seule femme ministre du gouvernement est une ancienne du régime Moubarak. Mais ne désespérons pas, poursuit le quotidien : les Egyptiennes n'abandonnent pas leur combat. Des commissions féminines ont même été créées au sein des partis islamistes conservateurs.

Portrait Alt-Bundespräsident Christian Wulff

Christian Wulff a été contraint de démissionner le mois dernier pour une affaire de prêts privés

Wulff, le magicien d'Oz

De son côté, la Frankfurter Allgemeine Zeitung commente la polémique autour de la cérémonie d'adieux militaires prévue ce jeudi soir pour Christian Wulff. Le journal compare le président démissionnaire au magicien d'Oz du célèbre conte anglophone. Comme lui, Wulff est un imposteur, il s'est fait piéger parce qu'il voulait aller toujours plus haut. Mais sa cérémonie d'adieux ne porte pas atteinte l'Etat allemand, estime la FAZ. Quant aux voix qui se sont élevées ces derniers jours, elles devraient se souvenir de cette phrase du conte : « certaines personnes sans cerveau parlent beaucoup trop ».

Deutschland Frankreich Bundeskanzlerin Angela Merkel und Präsident Nicolas Sarkozy

Mais pourquoi Angela Merkel s'entête-t-elle à soutenir Nicolas Sarkozy ?, s'interroge die taz

L'ami de Merkel : à droite, toute !

Un mot, pour finir, sur la campagne de Nicolas Sarkozy en France. Pour die tageszeitung, non seulement le président sortant a un bilan catastrophique, mais il est, en plus, en train de virer vers l'extrême-droite. La taz dénonce les propos tenus par Nicolas Sarkozy sur la viande halal, une polémique lancée par le parti extrémiste Front national. Le quotidien conclut qu'il aimerait bien savoir pourquoi Angela Merkel continue à soutenir Sarkozy. Alors qu'il fait de plus en plus penser au chef de gouvernement hongrois Viktor Orban, qui est, lui, persona non grata auprès de la chancelière allemande.

Auteur : Cécile Leclerc
Edition : Anne Le Touzé

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !