1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Faut-il sortir de la zone du Franc CFA?

De plus en plus de voix s’élèvent pour demander le retrait des pays africains de la zone Franc CFA. Certains économistes et chefs d'Etat africains considèrent que le Franc CFA est un frein au développement économique.

Si ce scénario se réalisait, les conséquences pourraient être perçues sous plusieurs formes. Pour Demba Moussa Dembele, économiste sénégalais, un des auteurs du livre "Sortir l'Afrique de la servitude monétaire, à qui profite le FCFA ?" - il y a certes un prix à payer pour obtenir sa liberté. Mais un retrait des pays de la zone Franc ne peut être que bénéfique du point de vue économique, politique et social :"L'avenir sera meilleur pour nous. Parce que vous savez, politiquement nous retrouveront notre souveraineté, c'est à dire nous aurons la possibilité de décider nous-mêmes de nos politiques monétaires en fonction de nos intérêts. Economiquement, cela permettra de mettre en place des politiques de financement des petites et moyennes entreprises pour pouvoir booster le tissu économique de nos pays. Et puis cela pourra donner à l'Afrique elle-même, dans ses projets de banque centrale et de monnaie africaine, un très bon exemple." 

Le cas de la Mauritanie 

La Mauritanie s'est détachée du FCFA en 1973. Un décrochage que regrette toutefois le Pr. Ould Mohamed El Hacen, économiste mauritanien et président de l'institut international de recherche et d'étude stratégique (IIRES), qui rappelle la chute qu'a subi la monnaie mauritanienne:"Après une expérience de 30 ans, notre monnaie s'est dépréciée de 300% par rapport au Franc CFA. Il y a la stabilité monétaire à coté de nous au Sénégal et dans les autres pays alors que le pouvoir d'achat externe de notre monnaie n'a cessé de diminuer. Moi je considère que ce n'est pas du tout une expérience positive. Elle l'a été pendant les 20 premières années, on a pu développer les crédits pour certaines entreprises, cela a facilité le système de création monétaire, le développement des banques. Mais aujourd’hui cela nous pose plus de problèmes que cela n'en résout."

Geldumtausch in Westafrika (AP)


Quitter ou pas la zone Franc CFA?

Seuls les dirigeants africains peuvent en décider. Du moins c'est ce qu´a annoncé le Président français Emmanuel Macron. En revanche, pour le Professeur Ould Mohamed El Hacen, ne plus vouloir utiliser cette monnaie serait une erreur pour les Etats africains. Selon lui, l'arrimage du Franc CFA à l'euro constitue un avantage pour les pays de la zone Franc CFA, dans la mesure où il leur permet d'avoir une stabilité monétaire. 

Le "CFA", autrefois arrimé au franc français, dispose d’une parité fixe avec l’euro. Ce lien fort est considéré par beaucoup comme un gage de stabilité monétaire. La zone Franc est un espace économique et monétaire d’Afrique subsaharienne, où vivent 155 millions d’habitants. 

 

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !