1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Faut-il avoir peur? De qui, de quoi?

Les journaux allemands datés d’aujourd’hui reviennent largement sur l'assassinat d'un opposant en Russie. Et sur la sécurité renforcée ce week-end à Brême, en Allemagne.

Russland Moskau Trauer um Boris Nemzow

Des manifestations ont rendu hommage à Boris Nemtsov à Moscou

« Le prix de la résistance » est le titre choisi par die tageszeitung en Une pour évoquer l’assassinat, ce week-end à Moscou, de Boris Nemtsov. Le journal qualifie ce leader de l'opposition russe de « dinosaure de la politique » qui a voulu croire jusqu'au bout que l'Etat de droit, la démocratie et les droits de l'Homme avaient aussi de l'avenir en Russie.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung lui consacre toute sa page 3. Avec un reportage sur les manifestations silencieuses organisées à Moscou en hommage à Boris Nemtsov. Beaucoup supputent qu’il a été assassiné à cause de son engagement en faveur de la paix en Ukraine. La FAZ rappelle que l’ancien gouverneur, très critique envers Vladimir Poutine, avait fait l’objet de diverses attaques et intimidations.

L’année dernière, une campagne d’affichage anonyme le présentait, au côté de quatre autres opposants, comme un « traître à la nation », pour avoir exigé à la fin des années 1990 un retrait des troupes russes de Tchétchénie et appuyé les sanctions occidentales contre le régime Poutine. La FAZ reprend plusieurs citations tirées de la dernière interview accordée par Boris Nemtsov, quelques heures avant sa mort. Parmi elles, celle-ci : « Il est indispensable de mettre un terme à toute cette propagande mensongère organisée par l’Etat, qui a lavé le cerveau des Russes et les a dévorés. »

Deutschland Bremen Terrorwarnung Polizei Einsatz

Sécurité renforcée à Brême

Niveau d’alerte renforcé dans la ville-Etat de Brême

Brême est située dans le nord de l’Allemagne. Les autorités´y ont signalé ce week-end un risque accru d’attaque terroriste islamiste.

La Süddeutsche Zeitung rappelle que Brême est considérée comme un bastion des mouvements salafistes en Allemagne. 360 individus y sont surveillés depuis des mois, parmi lesquels figurent quatre hommes revenus de Syrie, où ils étaient engagés volontaires. La SZ estime qu’il ne faut pas sous-estimer la menace. Et le quotidien de recommander quelques mesures plus urgentes que de nouveaux textes de loi, telles que le renforcement de la coopération européenne contre le trafic d’armes, mais surtout la création de milliers d’emplois de policiers dans le pays.

« Des fonctionnaires de police munis d’armes automatiques qui surveillent le centre ville de Brême, les autorités appellent ça « filet de sécurité » », déplore die tageszeitung. Le journal reconnaît la difficulté de réagir de façon adéquate aux menaces, mais il s’indigne des restrictions de mouvement qui en découlent. « Faut-il s’attendre à la mise en place de couvre-feu? », ironise la taz qui conclut qu’une société respectueuse des libertés ne peut pas être régie par la peur.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !