1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Faso: suspension des partis fantomatiques?

Ils étaient 42 sur 146 partis politiques conviés à tenir leur congrès ou assemblées générales en vue du renouvellement de leurs organes. Cependant, la campagne n’a pas pour finalité la réduction des partis politiques.

Écouter l'audio 02:10

"Les partis non à jour ont encore du temps pour se conformer à la loi" (Salfo Kaboré, ministère de l’administration)

Le ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure envisage à travers cette opération assainir le fichier de l’univers politique. Au terme de l’échéance fixée par les autorités, le bilan reste mitigé.

L’APL, l’Alliance pour le Progrès et la Liberté décèle des failles dans la démarche du ministère de l’administration territoriale. Le parti figure sur la liste des 20 partis qui ne se sont pas encore conformés à la légalité.

Burkina Faso Wahlplakat Tahirou Diallo in Ouagadougou

Panneau publicitaire à Ouagadougou lors de la dernière présidentielle

Au ministère de l’administration territoriale, le ton tend plutôt à l’apaisement. Les partis non à jour ont encore du temps pour se conformer à la loi.

La quasi-totalité des partis politiques seront en conformité avec la légalité. Un fait qui risque de décevoir ceux qui percevaient dans cette opération une campagne pour réduire de manière drastique le nombre de partis et formations politiques au Burkina Faso.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !