1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Fantastiques Allemands !

L'équipe nationale allemande a triomphé mardi soir du Brésil par 7 buts à 1. Une rencontre historique suivie par 58.000 personnes à Belo Horizonte et des centaines de millions de téléspectateurs dans le monde.

Miroslav Klose après le 2ème but qui le propulse au rang du meilleur buteur en Coupe du Monde

Miroslav Klose après le 2ème but qui le propulse au rang du meilleur buteur en Coupe du Monde

Quelle folie hier soir à Belo Horizonte, quel match ! Enfin, il n'y a eu de vrai match que pendant une dizaine de minutes. Dix minutes durant lesquelles le Brésil s'est même créé de nombreuses occasions de but... Mais, comme face à l'Algérie, si l'Allemagne a plié, elle n'a pas rompu. Et comme souvent, elle a fini par reprendre le contrôle du match contre le Brésil.

La fameuse 11ème minute...

Corner pour l'Allemagne, Thomas Müller se retrouve seul et ouvre la marque. Le Brésil doit alors revenir au score pour espérer, mais c'est tout l'inverse qui se produit.

WM 2014 Halbfinale Deutschland-Brasilien Fans

Des supporteuses de la Mannschaft suivent le match sur un écran géant à Berlin

En 400 secondes, l'Allemagne marque à quatre reprises: Miroslav Klose devient d'ailleurs le meilleur buteur de tous les temps en Coupe du monde avec 16 buts, Toni Kroos y va de son doublé et Sami Khedira ajoute un but qui font cinq. 5-0 à la mi-temps. 5 buts en 19 minutes. Le Brésil est en larmes, l'Allemagne jubile.

... et en deuxième mi-temps, ça continue

Cette fois-ci, c'est Manuel Neuer qui fait le show. Le meilleur gardien du monde annihile toute chance de remontée du Brésil. Et le show allemand se poursuit : André Schürrle entre sur la pelouse et y va lui aussi de son doublé. Oscar réduira le score en fin de rencontre. 7-1...7 buts à 1!!!

FIFA WM 2014 Deutschland vs Brasilien 08.07.2014

Après la défaite, l'entraîneur brésilien Luiz Felipe Scolari console un des ses joueurs Oscar (à g.)

Les mots ne sont pas assez forts pour exprimer ce qui s'est passé hier. Néanmoins, Wolfgang Niersbach, le président de la Fédération allemande de football, a essayé.

« C'est un jour historique pour le football allemand, pour le football mondial aussi. C'était une performance incroyable qu'on ne peut exprimer avec des mots. « Sensationnel », c'est trop faible. « Un conte de fées », c'est trop faible aussi. 5 buts en 19 minutes – dans la tribune d'honneur, les gens n'ont pas arrêté de me regarder. C'était un football d'une autre planète. Je suis si content pour l'entraîneur et son équipe. Alors oui, c'était impressionnant, mais je vois aussi tout le travail en interne, comment les joueurs se comportent entre eux, cette discipline, mais aussi ce côté cool. Tout a parfaitement fonctionné. Maintenant, il faut redescendre sur terre. Dimanche, nous avons la chance de pouvoir effectuer un dernier pas vers le titre. La quatrième étoile doit nous revenir ».

La presse allemande ne tarit pas d'éloges

Bild n'a « pas de mots » pour parler de cette victoire 7 buts à 1. Die Welt parle d'une « demi-finale historique » quand die tageszeitung parle d'« une victoire pour les livres d'histoire ».

Bundestrainer Joachim Löw

Joachim Löw , l'entraîneur allemand, modeste après la victoire, prépare son équipe pour la finale dimanche

Enfin, la Süddeutsche Zeitung loue le « sang-froid, la sobriété, l'efficacité » de la Mannschaft. Espérons qu'il en reste quand même un peu dans la chaussette côté allemand pour enfin décrocher cette fameuse quatrième étoile... dimanche prochain.

Les auditeurs de la DW pour la Mannschaft

Et sur Facebook, notamment. Mohammed, par exemple, a suivi la rencontre depuis un camp de réfugiés maliens à Mberra, en Mauritanie. Pour lui, « le niveau de jeu des Allemands a dépassé celui des Brésiliens ». Messan « félicite Miroslav Klose pour son record ». Rodolphus ,,lui, « croit fermement que la victoire finale sera allemande. [...] Je supporte et je supporterai toujours l' équipe allemande pour sa détermination, sa bravoure, sa maturité et sa ferme conviction ». Enfin, Bob pense que "ce n'est pas la défaite [en elle-] même qui fait mal, mais c'est plutôt l'humiliation d'un tel score. C'est vraiment pitoyable pour les Brésiliens. Et face à ces larmes, on ne peut pas être indifférents ».

Ce soir, après l'autre demi-finale, entre l'Argentine et les Pays-Bas, on saura qui affrontera la Mannschaft dimanche pour la finale.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !