1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Faire payer les dictateurs comme Suharto

La Fondation Suharto a été condamnée à rembourser 300 millions d'euros détournés par l'ex-dictateur indonésien, décédé en 2008. Cette décision de justice pourrait-elle faire des émules en Afrique?

Écouter l'audio 02:00

Quelle leçon en tirer sur le continent africain ?

La Cour suprême d'Indonésie condamne la famille de l'ancien président Suharto à rembourser une somme de près de 300 millions d'euros. De l'argent détourné par l'ancien chef d'Etat, le général Suharto durant son règne. La décision survient 7 ans après sa mort et ce sont les membres de sa famille qui sont contraints de payer pour ses crimes.

L'Etat indonésien obtiendra-t-il la restitution effective de près de 300 millions d'Euros volés par le dictateur Suharto ? En tout cas la justice s'en est prise à une fondation financée par l'ex-président indonésien aux fins de remboursement de cette importante somme d'argent équivalent à des fonds publics détournés en 32 ans de règne. En attendant le dénouement de cette affaire, de nombreuses personnes en Afrique aimeraient qu'une décision pareille soit rendue dans leur pays.

Ecoutez ci-dessus les explications de Jacques Vagheni et Fréjus Quenum.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !