Faire la bombe... | Vu d′Allemagne | DW | 26.05.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Faire la bombe...

Si les allègements fiscaux accordés aux agriculteurs allemands sont en première page des journaux, c'est pourtant Pyong-Yang qui suscite toute l'attention de la presse allemande.

default

Pyong-Yang joue avec le feu... nucléaire.

Kim Jong Il joue avec bravoure le rôle du maître-chanteur planétaire, relève la Frankfurter Rundschau. Le calcul est simple : après avoir créé un arsenal nucléaire, on peut le démanteler et obtenir des récompenses par la communauté des nations sous forme de pétrole, d'aides alimentaires et de devises. Après avoir testé sa première ogive en 2006, le dictateur nord-coréen a réussi à obtenir, dans le cadre des négociations à 6 avec la Chine, la Corée du Sud, le Japon et la Russie, une indemnisation record contre la promesse de s'engager dans la voie de la dénucléarisation. Le maître de Pyong-Yang a ainsi appris à utiliser ses armes nucléaires comme assurance-vie pour son pays.

Kim Jong Il, Nordkorea

Le dictateur nord-coréen veut se faire entendre du reste du monde et pour cela, tous les moyens sont bons.

Les offres de négociations ne vont pas apporter de résultats probants, proteste la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Certes, l'on peut croire que Pyong-Yang essaie, par le biais de ses rodomontades et autres provocations, de capter l'attention du reste du monde. Il n'empêche que le régime nord-coréen fait la preuve qu'il ne respecte pas la parole donnée et ne semble apparemment pas prêt à abandonner son projet nucléaire. Et le quotidien de Francfort rappelle que les sanctions financières sévères prises il y a deux ans contre l'élite du pays n'ont pas manqué de faire leur effet.

Symbolbild UN Sicherheitsrat trifft sich wegen Nord Korea

Les tests nucléaires nord-coréens font l'objet d'une attention soutenue au sein du Conseil de Sécurité

« J'ai la bombe, et alors ? » telle est la légende de la photo en Une de la tageszeitung. Désireux d'ouvrir des négociations directes avec les USA, Kim Jong Il Young teste Obama, souligne le quotidien de Berlin. Le récent essai nucléaire doit montrer si la nouvelle administration à Washington est sérieuse dans son ambition de miser sur des solutions politiques. Il est vrai que les négociations à 6 ont été une noble tentative. Malheureusement, elles ont échoué, reprend la Süddeutsche Zeitung. Mais le journal de Munich revient aussi en première page sur la baisse, promise hier par Berlin, de la fiscalité des carburants pour les paysans. Quatre mois avant les législatives et deux semaines avant les européennes, les protestations des agriculteurs semblent avoir été entendues.

Deutschland EU Bauern auf den Weg zur Demo in Berlin

Les paysans allemands devant la Colonne de la Victoire, à Berlin. Un présage heureux des allègements fiscaux promis par la chancelière

Ce qui fait ironiser die Welt : au cœur de la plus grave récession de l'histoire humaine, alors que des groupes industriels d'envergure internationale vont au tapis et que l'on invoque sans cesse les industries de l'avenir, la coalition CDU-SPD, soumise à des impératifs électoraux, agit justement au bénéfice d'une frange de la population qui est certainement moins essentielle à l'importance économique de l'Allemagne que le patrimoine de certaines grandes banques.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !