1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Face à la menace terroriste, l'Europe vit dans l'insécurité, mais ne baisse pas la tête

L'attentat de Londres, revendiqué par l'organisation jihadiste de l’Etat islamique, a fait hier trois morts outre l'assaillant, ainsi qu’une quarantaine de blessés.

London nach dem Attentat - Blumen (Getty Images/C. Court)

NOUS N'AVONS PAS PEUR (WE ARE NOT AFRAID)

Pour le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung "Cet attentat n’était pas un hasard; c’était un rappel mortel que les terroristes, seuls ou en groupe, peuvent tuer partout, avec n’importe quel moyen, même le moins spectaculaire…Le message est clair : personne ne peut se sentir en sécurité ; des terroristes islamistes motivés par l’organisation Etat Islamique peuvent frapper à tout moment en plein cœur des métropoles européennes. Tandis qu’au Proche-Orient les jihadistes perdent de plus en plus de terrain, ils peuvent continuer à semer la terreur en Europe. Les victimes sont des personnes innocentes et sans défense…" 

Theresa May Premierministerin England (picture-alliance/empics/J. Taylor)

La Première ministre britannique Theresa May : "Nous n'avons pas peur, la démocratie triomphera toujours".

 

 

"Le message des meurtriers de Londres fait mal", souligne aussi la Landeszeitung. "Même l’appareil sécuritaire britannique avec ses caméras de surveillance et techniques d’écoutes de haute performance, n’est pas en mesure d’empêcher des attentats en plein cœur de cette démocratie ! Nous devrons nous habituer à un quotidien où la paix et la guerre cohabitent...", croit le quotidien de Lunebourg. 

 

L'Allemagne veut réhabiliter les homosexuels anciennement poursuivis par la justice

 

La presse allemande commente aussi la décision du gouvernement d'Angela Merkel qui a adopté mercredi en conseil des ministres un projet de loi concernant la réhabilitation des homosexuels poursuivis par la justice dans les décennies passées…

Ce projet de loi  initié par le ministre de la Justice Heiko Maas, ouvre la voie à la réhabilitation et l'indemnisation de quelque 50.000 hommes condamnés pour homosexualité.

August Pfeiffer im KZ Auschwitz

August Pfeiffer assassiné en décembre 1941 dans le camp de concentration d'Auschwitz en raison de son homosexualité comme des milliers d'autres.

La Süddeutsche Zeitung rappelle que pendant 122 ans, de 1872 à son abrogation en 1994, l'article 175 du Code pénal allemand punissait de prison "les actes sexuels contre nature ..." La manière dont les gouvernements allemands successifs de tout bord politique ont traité jusqu’ici les homosexuels est une honte. Qu’aucune coalition gouvernementale dans l’Allemagne réunifiée n’ait tenté au cours des 20 dernières années de réhabiliter ces hommes diffamés, mis au ban de la société, souvent emprisonnés et dont l’existence a été ruinée, est un scandale, s’indigne la Süddeutsche qui loue donc l’initiative du ministre de la Justice…

Köln Christopher Street Day 2016 (picture-alliance/dpa/M. Hitij)

Militants pour les droits des homosexuels lors de la parade de la "Christopher Street Day" à Cologne en juillet 2016.

Selon la taz, die tageszeitung, ce projet de réhabilitation des homosexuels arrive non seulement trop tard mais est aussi insuffisant. La majorité des victimes sont décédées. Une grande partie des homosexuels et bisexuels jadis poursuivis en justice doit survivre aujourd’hui avec une petite retraite; apparemment ce n’est pas un problème pour Berlin – "sinon le gouvernement dédommagerait de manière convenable les conséquences des emplois perdu et des existences détruites", critique la taz.

Le projet de loi va encore devoir être approuvé par le Parlement. Il prévoit 3.000 euros d'indemnisation forfaitaire par condamnation ainsi que 1.500 euros par année de détention. 
 

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !