1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Fête de l'unité

C’est à Schwerin, dans le nord-est de l’Allemagne, qu’est célébré aujourd’hui le 17ème anniversaire de l’unification de l’Allemagne. Schwerin est la capitale régionale du Mecklembourg-Poméranie occidentale, la région la plus touchée par le chômage et où l’extrême-droite est représentée au parlement régional.

Le président Köhler à la fête de l'unité

Le président Köhler à la fête de l'unité

C’est plutôt dans une atmosphère bon enfant que les festivités se sont déroulées. Avec d’un côté des réjouissances populaires, de l’autre une cérémonie officielle en présence de 700 invités allemands et étrangers.

La fête de l’unité allemande est célébrée tous les ans dans une région différente du pays, fédéralisme oblige. Et Schwerin avait déjà été le théâtre du premier anniversaire. Angela Merkel:

"Je me souviens bien sûr du premier anniversaire, célébré ici à Schwerin. Et quand on voit ce qui s’est passé depuis, c’est un long chemin qui a été parcouru. Mais beaucoup de choses restent à faire. C’est pourquoi le développement de l’est reste une priorité, pour le gouvernement fédéral comme pour les régions de l’ouest."

En 17 ans 250 milliards d’euros ont été injectés dans la mise à niveau de l’ex-Allemagne de l’est. 150 autres milliards d’euros sont prévus d’ici à 2019 par le biais du pacte de solidarité numéro deux. Un pacte qui a reconduit la perception, dans l’ouest du pays, de l’impôt dit de solidarité, soit 5% de l’impôt sur le revenu. Mais cet impôt ne fait plus l’unanimité dans la classe politique.

Pour le président de la république, Horst Köhler, l’important est que tous les Allemands aient le sentiment de leur unité:

"Il y a aussi des gens qui ont le sentiment de ne rien avoir à fêter. C’est pourtant un jour important. Et quand je regarde ici autour de moi je sens que tout le monde se réjouit. C’est aussi ce que nous devons faire, mais sans oublier qu’il reste des choses à faire pour donner à tous le sentiment de cette unité."

Toujours au cours des cérémonies, le président de la chambre des députés, Norbert Lammert, s’est prononcé pour la construction à Berlin d’un monument "à la liberté et à la réunification."

  • Date 03.10.2007
  • Auteur Marie-Ange Pioerron
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2jl
  • Date 03.10.2007
  • Auteur Marie-Ange Pioerron
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2jl