1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Explosion de violences en Centrafrique

Les centrafricains se sont prononcés par référendum sur la nouvelle Constitution, et en dépit de la mobilisation des forces de sécurité intérieure et internationale, des poches de violences ont émaillé le processus.

Écouter l'audio 02:03

"Ces groupes se disent irréductibles, mais ils peuvent être réduits" (MINUSCA)

Près de deux millions de centrafricains se sont prononcés ce dimanche par le vote du référendum sur la nouvelle constitution de ce pays en proie à trois années de crise communautaire. Une tendance générale en faveur du OUI s’est dégagée.

Des violences émaillent le processus

Zentralafrikanische Republik Referendum

Selon la MINUSCA, le vote a pu se dérouler normalement dans 80 pourcents des bureaux

Le bilan provisoire de ces incidents est de 2 morts et d’une vingtaine de blessés à Bangui. À Bangui, la capitale, des hommes armés de fusils automatiques et de lance-roquettes ont mené plusieurs attaques pour tenter de bloquer les opérations de vote dans le quartier de PK5, une enclave musulmane. L'ONG Médecins sans Frontières a annoncé avoir pris en charge dans la journée 23 personnes, blessées par des tirs d'arme à feu ou des éclats de grenade.

La MINUSCA touchée

Deux casques bleus ont été touchés dans les combats à Bangui, selon un responsable de la Minusca, la force des Nations Unies en Centrafrique.

Zentralafrikanische Republik Referendum Zusammenstöße

Les rebelles de l'ex-Seleka avaient appelé à un boycott du référendum

Un troisième a été touché à Bria, dans le centre du pays. La Minusca promet une assistance totale jusqu’à la fin de ce processus électoral. Et elle salue elle le courage des habitants de PK5, qui ont "bravé les menaces et les attaques des saboteurs" pour aller voter. Et selon la chef adjointe de la MINUSCA, Diane Corner, les habitants ont pu voter normalement dans 80 pourcents des bureaux.

Écoutez les précisions de notre correspondant à Bangui, Jeff Murphy Barès

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !