1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Evacuation de Gaza

Alors que l’armée israélienne a commencé l’évacuation de colonies de Cisjordanie, c’est le retrait de la Bande de Gaza qui est au cœur des commentaires de ce matin.

default

Ce que laissent les colons israéliens derrière eux, en quittant Gaza, c’est avant tout des tas de gravas, écrit la tageszeitung. Car la démolition des habitations étaient l’une des conditions fixées au plan de retrait par le cabinet conservateur d’Ariel Sharon. La taz revient sur les revenus que se sont assurés les agriculteurs du bloc de Gush Katif, en vendant leurs serres pour 12 millions d’euros à des investisseurs étrangers, dont ½ million provient de l’ancien chef de la Banque mondiale, James Wolffensohn, chargé du Proche Orient auprès de la Maison Blanche. Et seule une petite partie des exploitations pourra être reprise par des familles palestiniennes. Le quotidien résume : onze ans après les accords d’Oslo, la bande de Gaza recouvre son autonomie et les Palestiniens doivent recommencer au point de départ. Il leur faut encore, conclue la taz, un port à eux, un aéroport, et aussi l’accès au marché israélien pour s’en sortir.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung revient sur le point de vue israélien. Pour la première fois depuis le début des évacuations, écrit-elle, le premier ministre a exposé ses projets politiques, en assurant qu’il était hors de question de négocier avec Mahmoud Abbas tant que les groupes extrémistes palestiniens n’auront pas été désarmés. Mais la FAZ évoque les importantes dissensions au sein du Likoud même, le parti d’Ariel Sharon. Le journal cite le leader des « anti-retrait » qui a traité le premier ministre de menteur et d’hypocrite sans cœur, avant de réclamer sa démission.

Pour la Frankfurter Rundschau, le retrait de Gaza est « une victoire des centristes israéliens ». Bien sûr, écrit le quotidien, que les images des adieux larmoyants resteront longtemps dans la mémoire collective des Israéliens. Mais le démantèlement des colonies de la bande de Gaza a brisé un tabou qui empêchait tout accord pour régler pacifiquement le conflit au Proche-Orient. Le prochain pas important sera celui des élections palestiniennes du 25 janvier, un scrutin qui décidera de l’avenir des négociations, selon qui de l’aile modérée du Fatah ou des radicaux du Hamas remportera les élections.

Un point de vue partagé par la Süddeustche Zeitung qui estime que désormais, ce sont les Palestiniens qui ont la balle dans leur camp.

  • Date 23.08.2005
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9cq
  • Date 23.08.2005
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9cq
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !