Européennes : l′improbable participation | Europe | DW | 04.06.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

Européennes : l'improbable participation

Les élections européennes se déroulent dimanche et les sondages sont mauvais pour ce qui concerne le taux de participation qui devrait se hisser péniblement aux alentours de 40%

default

Il s'agit d'un véritable désamour des citoyens pour ce scrutin européen qui se confirme d’élections en élections depuis 1979. De 40% en 1979 lors de la première élection au suffrage universel, l’abstention a atteint 54,5% lors du dernier scrutin il y a cinq ans. Et dimanche donc ce taux pourrait atteindre les 60%.

Dans ces conditions, l’équation la plus difficile à résoudre pour les candidats a été, durant toute la campagne, de trouver un moyen d’intéresser les électeurs. Le parlement européen lui-même a produit une série de vidéos diffusées sur Internet, notamment pour toucher les jeunes.

Internet est d’ailleurs un enjeu dans ces élections. Notamment en Allemagne, où les candidats n’hésitent pas à innover en ayant recours aux forums sociaux comme Twitter ou bien Facebook. C’est le cas par exemple de Reinhard Bütikofer, il est le candidat du parti des Verts allemands.

C’est un reportage de Patrice Cuvier.

On se souvient que les Irlandais ont voté non au Traité de Lisbonne, ils ont donc un rapport particulier avec l’Europe. C’est pourquoi le plus important dans ces élections, finalement, c'est de participer. C'est du moins le message qui est diffusé en Irlande par les passagers d'un autobus très particulier, puisque celui-ci sillonne l'Irlande depuis le début de la campagne pour appeler les gens à voter.

A Dublin, Hervé Amoric est allé à la rencontre des passagers de ce bus du Parlement européen.