Etudier à Magdebourg : une jeune université au lourd passé | Allemagne | DW | 12.11.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Etudier à Magdebourg : une jeune université au lourd passé

Il est possible d’étudier à Magdebourg depuis 50 ans seulement. L'université était, du temps de la RDA, un centre d’ingénierie et de construction de machines lourdes. C'est aujourd'hui une Ecole supérieure moderne.

L'impressionnante tour du Campus de l'université Otto von Guericke à in Magdeburg

L'impressionnante tour du Campus de l'université Otto von Guericke à in Magdeburg

Il est facile de s’orienter sur le campus de l’université de Magdebourg : ses bâtiments et laboratoires sont tout simplement numérotés (ils sont plus de 30). Par souci de clarté, des grandes lettres sur la façade de chaque bâtiment indiquent ce qui se passe à l’intérieur ; physique, chimie ou technique thermique. C’est à cela que l’on comprend très vite que la capitale du Land de Saxe-Anhalt est orientée vers la technique. Et puis, de nombreux étudiants parmi les 12 000 inscrits de l’Université Otto-von-Guericke le sont dans des disciplines comme l'informatique, la construction mécanique ou l'électrotechnique. Le second axe universitaire proposé ici est la médecine généraliste et des filières spécialisées en biologie systémique et neurobiologie. Naturellement, Magdebourg dispose aussi d’une grande faculté de sciences humaines, de sciences sociales et de sciences de l’éducation. Les locaux de ces facultés, à l’instar de ceux de la faculté de médecine, ne se trouvent pas directement sur le grand campus central. Mais les distances entre les différents complexes ne représentent que quelques centaines de mètres, tout est facilement accessible à pied ou en vélo.

Une tradition universitaire plutôt récente

Le nouveau centre ultra-moderne de développement et de formation de l'Institut de recherche Fraunhofer.

Le nouveau centre ultra-moderne de développement et de formation de l'Institut de recherche Fraunhofer.

Magdebourg et son université possèdent une tradition académique relativement courte. La capitale du Land était et reste, outre Halle an der Saale, l’un des sites économiques les plus importants de Saxe-Anhalt. Les entreprises de construction mécanique sont venues s’installer ici dès le XIXe siècle. Leurs entreprises ont rapidement constitué la base de la « Ville de la Construction de machines lourdes », comme on surnommait Magdebourg dans l’ex-RDA. Comme dans les années 1950, de plus en plus d’ingénieurs et de médecins hautement qualifiés, quittaient la RDA pour la République fédérale d’Allemagne. Comme ceux-ci manquaient dans les centres économiques, il fallait agir. C’est à cette époque qu’est né le site universitaire de Magdebourg. En 1953, a été fondée l’Ecole Supérieure de Construction mécanique lourde, un peu plus tard l’Académie de médecine et une Ecole Supérieure de Pédagogie. Ces trois filières constituent aujourd’hui encore la fondation spirituelle de Magdebourg et ont été regroupées en 1993 sous le nom d’Université Otto-von-Guericke.

Internationale et moderne

L'université de Magdebourg compte plus d'un milliers d'étudiants étrangers, surtout inscrits dans les disciplines scientifiques.

L'université de Magdebourg compte plus d'un milliers d'étudiants étrangers, surtout inscrits dans les disciplines scientifiques.

L’université de Magdebourg comprend neuf établissements en tout, de nombreuses filières sont proposées mais l’université ne compte pas autant d’étudiants que de nombreuses autres universités allemandes. La plupart des amphis et salles de séminaires ont été rénovés au cours des dernières années, les laboratoires sont très bien équipés et une nouvelle bibliothèque se trouve directement sur le campus. Les établissements universitaires de Magdebourg se présentent sous un jour moderne et ouvert. La proportion d’étudiants internationaux grandit lentement mais sûrement. Entre-temps, un sur dix vient de l’étranger, principalement de Chine, d’Ukraine et de Bulgarie.

Auteur : Ronny Arnold

Edition : Naïma Guira

La rédaction vous recommande

Liens