1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Etudier à Bochum : en route pour les sommets

L’université de Bochum n’a manqué que de peu le titre « d’université d’élite », ce qui ne l’empêche pas de figurer depuis longtemps parmi les meilleurs établissements du pays...

L'Audimax de la Ruhr-Universität à Bochum

L'Audimax de la Ruhr-Universität à Bochum

La transformation de leur ville, de centre industriel de l’Allemagne à une région qui mise sur la culture et la recherche, n’a pas toujours été facile pour les habitants de Bochum mais désormais, ils peuvent être fiers de leur université-modèle.

Fondée en 1965, la RUB (Ruhr-Universität Bochum) comptait près de 33 000 étudiants et 4800 employés au semestre d’hiver 2008/2009, et figurait ainsi au « top 10 » des plus grandes universités d’Allemagne. L’établissement obtient d’ailleurs récompense sur récompense, dont le prix de « best practice school » ou encore le prix du meilleur concept d’Allemagne pour la promotion de la femme dans la recherche.

En matière de recherche, justement, la RUB est spécialisée dans les neurosciences et l’étude des matériaux, la recherche plasmique ou encore les énergies renouvelables. En 1975, la RUB a été pionnière en créant « Unikontakt », appelée aujourd’hui « rubitec GmbH », la première plateforme de transfert de savoir entre science et industrie, qui permet de faire profiter les PME des avancées de la recherche universitaire et qui a servi de modèle à de nombreuses autres universités.

Combinaisons illimitées

La RUB, ce sont 33 000 étudiants, 20 facultés, 120 bachelors et masters différents.

La RUB, ce sont 33 000 étudiants, 20 facultés, 120 bachelors et masters différents.

Les cursus proposés par la RUB couvrent une large palette qui s’étend des sciences naturelles aux sciences humaines, en passant par l’ingénierie. Les vingt facultés (UFR) de l’université offrent ainsi un choix de 120 bachelors (licence) et masters différents. L’établissement a érigé l’interdisciplinarité en principe, afin que ses étudiants aient plusieurs cordes à leur arc. Les différentes disciplines peuvent ainsi être combinées à loisir grâce à « l’Alliance universitaire de la Métropole de la Ruhr » (UAMR) mise en place en 2007 en coopération avec les universités voisines de Dortmund et Duisburg-Essen. Celle-ci vaut également entre les UFR d’un même établissement et ce jusqu’au doctorat, ce qui n’est pas possible partout en Allemagne.

Savoir sans frontières

Le « processus de Bologne », qui permet aux établissements du supérieur de toute l’Union européenne d’unifier leurs systèmes universitaires, est déjà en entré en vigueur à Bochum. Certains cursus sont ainsi taillés sur mesure pour les étudiants étrangers. Les enseignements y sont dispensés pour tout ou partie en anglais, également langue d’examen. Les étudiants étrangers sont aussi très encadrés à la RUB, avec un Bureau des Relations Internationales et un système de tutorat qui vient en aide en cas de besoin aux 4000 inscrits venus d’ailleurs.

Une ville dans la ville

Cette vue aérienne de la RUB permet d'apprécier l'imposante dimension de l'université!

Cette vue aérienne de la RUB permet d'apprécier l'imposante dimension de l'université!

La RUB a beau être située en marge du centre ville, elle est accessible en quelques minutes seulement grâce au métro (U-Bahn). Si son architecture en pur béton issue des années 1960 n’est pas du goût de tout le monde, la RUB a un aspect pratique appréciable : il faut 15 minutes à pied, au maximum, pour traverser le campus d’un bout à l’autre. Autour de l’université, on trouve de nombreux foyers à bon marché et des magasins, des cabinets médicaux, des bars et des cafés à « l’Uni-Center ».

En plus des nombreuses fêtes organisées par les UFR et la cité universitaire, l’AStA et boSKop, l’association culturelle des étudiants de Bochum qui dépend de l’AKAFÖ, le bureau culturel des Œuvres universitaires de la ville, se chargent d’agrémenter le quotidien des étudiants de festivités variées : concerts, excursions, ateliers, théâtre…

L’Audimax, qui accueille l’orchestre symphonique de Bochum et autres artistes, et un musée d’arts se trouvent également sur le campus. Unique en son genre, le centre artistique de l’Université propose des cours de peinture, de sculpture et de photographie.

Pour s’aérer après les cours ou une overdose de culture, il suffit de faire quelques pas pour se retrouver au vert. Le Jardin botanique et le Jardin chinois, nichés au cœur d’un petit bois bucolique, sont deux endroits idéaux pour évacuer le stress des études.

Auteur: Suzanne Cords
Edition: Naïma Guira

La rédaction vous recommande

Liens