1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Etrangers qualifiés, venez en Allemagne !

L’Organisation de coopération et de développement économique estime que les entreprises allemandes devraient recourir à davantage de main d’œuvre qualifiée non-européenne, sur le long terme. Réactions d'éditiorialistes.

« L’Allemagne ? Non merci ! ». C’est le gros titre un peu provocateur choisi par die tageszeitung. Le quotidien estime que les conservateurs qui continuent de croire que le monde entier rêve de venir vivre en Allemagne se trompent. Celui qui a le choix préfère aller ailleurs, écrit la taz. Malgré 10 ans de réformes pour simplifier les démarches administratives pour la main d’œuvre étrangère la plus qualifiée, les réticences de l’Allemagne demeurent, et, tant que le gouvernement ne fait pas officiellement le choix du recours à l’immigration, il n’est pas étonnant que certains étrangers ne se sentent pas les bienvenus.

Buchstaben © Yantra #34539694

Mettre en valeur la langue allemande, et mieux supporter les imperfections?

Pour la Frankfurter Rundschau, la faute en revient d’abord aux entrepreneurs, qui ne sont pas assez flexibles et continuent de rechigner à embaucher des étrangers, à exiger d’eux un excellent niveau en allemand. Ils feraient mieux de miser sur l’anglais pour les postes à responsabilité, estime le journal.

Die Welt abonde en ce sens. Certes, le journal note qu’à l’étranger non plus, on ne connaît pas les règles mises en place pour faciliter l’immigration de main d’œuvre qualifiée en Allemagne. Mais il faut surtout que l’Allemagne donne vie à cette règlementation. Mettre en valeur la langue allemande à l’étranger, supporter que les nouveaux arrivants ne la parlent pas encore parfaitement. L’Allemagne est sur la bonne voie, mais il y a encore des progrès à faire.

Fußball und Geld

Le foot secoué par un scandale de grande ampleur

Pour finir, « on parie qu’il se passe des choses pas très propres dans le foot ? ». C’est le titre choisi par la Frankfurter Allgemeine Zeitung pour revenir sur le scandale des paris truqués qui ébranle le football mondial. La FAZ rappelle qu’il y a quelques années, quand un scandale semblable avait éclaté en Allemagne, le procureur chargé de l’affaire avait estimé qu’il ne s’agissait-là que de la pointe émergée d’un gigantesque iceberg. Les enquêtes d’Europol semblent lui donner raison. Les structures internationales doivent renforcer la prévention et la répression contre ce genre de pratiques. La FAZ semble trouver insuffisantes les formations proposées actuellement aux arbitres du Mondial 2014 au Brésil, pour les avertir des risques et des méthodes employées par les bandes criminelles pour soudoyer les arbitres. Il va sans doute falloir faire bien plus contre la criminalité organisée dans le football.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !