1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

"Etat islamique", un groupe terroriste riche

Suite aux attentats de Paris, l’une des questions que l’on se pose porte évidemment sur les ressources de l’Etat Islamique. Comment l’organisation finance ses actions terroristes?

Écouter l'audio 02:03

Le groupe "Etat islamique" n'a pas de soucis d'argent. Bien au contraire. Dans leurs conquêtes dans le nord de l'Irak et de la Syrie les terroristes se sont emparés de plusieurs ressources notamment des puits de pétrole.

L’organisation disposerait d'une flotte de près de 1000 camions-citernes. Outre la vente de pétrole sur le marché noir, l’"Etat islamique" a aussi comme sources de financement les rançons des enlèvements mais aussi l’expropriation et les taxes prélevés chez les habitants des zones qu’il occupe. Ce qui fait la différence avec Al-Qaïda, comme l’explique l’islamologue Reinhard Schulze de l'Université de Berne "Al-Qaïda est une organisation relativement isolée qui ne contrôlait aucun pays, aucun territoire. L’« État islamique » contrôle maintenant une zone relativement large, un vaste territoire et peut donc générer du capital au niveau local et la création de flux financiers sur place, ce dont Al-Qaïda ne disposait pas. "

Un système financier complexe

Chaque source de financement est utilisée. Par exemple, les antiquités et les trésors culturels quand ils ne sont pas détruits sont pillés et vendus sur le marché noir. Mais la vente de pétrole reste la principale source de financement de Daesh. Le G20 a annoncé qu'il asséchera les flux financiers de l'organisation terroriste. Une mission plus facile à dire qu'à faire.

L'aviation russe a reçu l'ordre de tirer à vue sur les camions-citernes transportant des produits pétroliers dans les zones contrôlées par l'organisation Etat islamique (EI)

L'aviation russe a reçu l'ordre de tirer à vue sur les camions-citernes transportant des produits pétroliers dans les zones contrôlées par l'organisation Etat islamique (EI)

Car les transactions financières de l’EI se font grâce à un système ingénieux presque anonyme. Selon Reinhard Schulze:"c’est un système de transaction très informelle, qui a été mis en place. On soupçonne qu'il a aussi beaucoup à voir avec le système arabe de hawala. C’est un processus d'échange, difficile à comprendre même pour des experts financiers. Il permet que celui qui donne les fonds, ne sait pas à qui ils vont et que celui qui reçoit l'argent ne sait pas d'où il vient ". En plus d’être assis sur environ deux milliards de dollars américains, l'EI s’est emparé de plus de 400 millions de dollars provenant de la Banque centrale d'Iraq, lors de la conquête de la ville de Mossoul.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !