1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Et la vérité vous affranchira...

Si toutes les unes célèbrent le coming out du footballeur Thomas Hitzlsperger, les commentateurs reviennent aussi sur la Grèce qui assume depuis le 1er janvier la présidence tournante de l'Union européenne.

La liberté d'être qui l'on est n'a pas de prix

La liberté d'être qui l'on est n'a pas de prix

La présidence de l'UE n'est plus ce qu'elle était, regrette la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Si la Grèce prend une place de premier plan en matière de protocole, elle symbolise aussi plus que tout autre la crise financière européenne. Et sa population paie aujourd'hui le prix de la corruption, du clientélisme et de la gabegie d'hier.

Logo Griechenland EU Ratspräsidentschaft

Pendant six mois, « le mouton noir » de l'Union européenne assume la présidence de l'Europe

Dans ce contexte, la Süddeutsche Zeitung fait remarquer que le parti socialiste grec, le Pasok, actuellement au pouvoir, est au bord de l'implosion politique avec son score de seulement12 % de suffrages lors des dernières élections. La Grèce va connaître deux scrutins en mai prochain. Pour mobiliser ses électeurs, le vice-premier Ministre grec, Evangelos Venizelos, également chef du Pasok, exige maintenant le départ du FMI de la troïka qui surveille les finances de la Grèce. Ce n'est pas le populisme qui permettra à la Grèce de sortir de la crise et sauvera les socialistes grecs.

Le quotidien de Munich revient aussi, comme tous ses confrères, sur les révélations de Thomas Hitzlsperger à propos de son homosexualité. Cet aveu en dit moins sur l'homme que sur cette opinion publique qui n'est pas si « cool » que cela vis-à-vis de l'homosexualité de sportifs de renom, souligne la Süddeutsche. Dans l'univers du football, c'est malheureusement encore un tabou.

Thomas Hitzlsperger

Celui qui brise le tabou dans le monde « macho » du football impose le respect

« Libéré », titre Die Welt. L'acte courageux du footballeur d'élite devrait permettre de briser le tabou de l'homosexualité. Mais le football allemand et international sont loin d'afficher la même tolérance à ce sujet que le reste de la société. Peut-on pour autant demander à d'autres footballeurs encore actifs de suivre cet exemple au risque de devoir affronter les réactions imbéciles des intolérants ? Non, estime le quotidien, qui espère seulement que le monde du football sera un jour prêt à cela.

Bravo ! lance die tageszeitung. Si le DFB, la Fédération allemande de football, avertit depuis longtemps ses joueurs de ne pas révéler leur homosexualité par peur de réactions incontrôlables du public, le courage de Thomas Hitzlsperger de passer outre à ces conseils mérite le respect. D'autres sportifs, dont Philippe Lahm, l'actuel capitaine du onze allemand, font toujours l'objet de rumeurs. Mais arrêtons de spéculer à ce sujet ! lance le journal. Un jour ou l'autre, un autre joueur allemand finira par parler de son homosexualité. Grâce à Thomas Hitzlsperger.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !