1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Espoir prudent pour le Proche-Orient

À la Une : le début des nouveaux pourparlers de paix entre Israéliens et Palestiniens, après une pause de près de trois ans. Selon le président américain Barack Obama, "des choix difficiles" attendent les deux parties.

Rapprochement entre Israéliens et Palestiniens ?

Rapprochement entre Israéliens et Palestiniens ?

Rares sont les pourparlers de paix entamés avec des attentes aussi minimes, relève die Welt. Avec cette nouvelle tentative, les États-Unis prennent un risque, car pendant les neuf mois de négociations, le Hamas va tenter d'ébranler le processus avec des attentats contre Israël. Et un échec des discussions pourrait mener à de nouvelles violences, comme après les pourparlers de Camp David en 2000.

Un scepticisme prudent est donc de mise. Mais le manque d'enthousiasme actuel est peut-être la meilleure condition préalable pour qu'un accord de paix soit finalement conclu cette fois-ci.

Le secrétaire d'État américain John Kerry a accueilli les négociateurs à Washington

Le secrétaire d'État américain John Kerry a accueilli les négociateurs à Washington

De grandes attentes mènent souvent à de grandes déceptions, estime aussi la Frankfurter Allgemeine Zeitung, qui souligne que les deux camps sont maîtres dans l'art de se rejeter mutuellement la faute en cas d'échec.

Die tageszeitung se penche sur les motivations du Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou : une amnistie de prisonniers et des négociations sont certainement un petit prix à payer s'il prend tout en compte : d'un côté la confrontation avec ses partenaires de droite et la colère des colons, de l'autre la contrariété de Washington et la perspective de voir les Palestiniens lancer un nouveau recours devant les Nations unies, et même devant la Cour internationale de justice.

La question des colonies israéliennes en Cisjordanie reste problématique

La question des colonies israéliennes en Cisjordanie reste problématique

La Süddeutsche Zeitung se demande si ces nouveaux pourparlers sont vraiment le fruit de la volonté des deux ennemis de faire la paix ou s'ils ne servent pas simplement à flatter la vanité d'un secrétaire d'État américain qui veut couronner sa carrière en faisant enfin aboutir le projet monstre que représente le processus de paix au Proche-Orient.

Guerre civile en Syrie, chaos en Égypte : le contexte du nouveau départ des négociations entre Israéliens et Palestiniens pourrait difficilement être plus morne, écrit la Neue Osnabrücker Zeitung. Beaucoup de tentatives ont déjà été faites et aujourd'hui les positions se sont encore durcies.

Le Hamas veut toujours détruire Israël. Le président Mahmoud Abbas est beaucoup trop faible pour faire accepter aux Palestiniens un nouveau découpage territorial. Et il y a à Jérusalem suffisamment de forces capables de torpiller chaque progrès avec de nouvelles ruses. Le secrétaire d'État américain John Kerry a de grandes chances d'échouer.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !