Espagne: large victoire de la droite aux élections législatives | Europe | DW | 21.11.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

Espagne: large victoire de la droite aux élections législatives

"Triomphe historique", c’est l’expression la plus fréquemment employée ce lundi dans tous les médias espagnols, après l’annonce dimanche soir, de la victoire écrasante de la droite aux élections législatives

default

Mariano Rajoy candidat du Parti Populaire

Le PP, le "Parti Populaire", conservateur, a obtenu près de 45% des suffrages, ce qui donne à son chef de file, Mariano Rajoy, une majorité absolue. Le "Parti Socialiste Ouvrier Espagnol" au pouvoir depuis 2004, lui, n'a obtenu qu’un peu moins de 29% des suffrages. José Luis Rodriguez Zapatero, chef du gouvernement sortant avait décidé de ne pas briguer de troisième mandat et Alfredo Rubalcaba, le porteur des espoirs socialistes, n’a su ou n'a pu rassembler les électeurs,une cuisante défaite.

Sur fond de crise, et après plus de sept années au pouvoir d’un gouvernement socialiste les Espagnols ont donc voté pour le changement.Le Parti Populaire disposera d'une majorité absolue au sein du Congrès des députés, avec 186 élus sur 350, une première dans l'histoire de ce parti. Mariano Rajoy, jusqu’ici chef de file de l’opposition conservatrice, et prochain chef de gouvernement à Madrid, savourait ainsi sa victoire devant ses partisans dimanche soir…:

"Aujourd’hui, nous sommes ici pour célébrer une majorité très importante obtenue dans les deux chambres du Parlement. Même si les tâches qui nous attendent dans ce pays ne seront pas simples, je suis toutefois certain qu’avec l’aide de tous nous les maitriserons ensemble. Tous ensemble, nous ramènerons l’Espagne à la tête de l’Europe!"

Spanien / Alfredo Perez Rubalcaba / Sozialist

Alfredo Perez Rubalcaba candidat du parti socialiste

Le PSOE, le Parti socialiste ouvrier espagnol ne dispose plus,lui, que de 111 sièges au Congrès, il perd une soixantaine d'élus. Son plus mauvais score depuis trente ans. Une lourde défaite que son candidat Alfredo Perez Rubalcaba a reconnue:

"Le parti socialiste n’a pas obtenu un bon résultat, nous avons clairement perdu les élections! Le peuple espagnol a décidé d’envoyer les socialistes dans l’opposition, opposition dont nous assurerons la conduite. Nous allons maintenant organiser un congrès extraordinaire pour définir la future politique de notre parti."

Spanien Wahl

Bureau de vote à Madrid

Selon les observateurs, les électeurs ne font plus confiance aux socialistes pour sortir l’Espagne du marasme. Par leur vote, les Espagnols ont exprimé leur déception face à la crise économique qui perdure et qui entraîne un appauvrissement de larges couches de la population. Après presque huit années passées au pouvoir, le bilan des socialistes est décevant: le chômage frappe près de 22% de la population active et même près de 40% des moins de 30 ans. L’endettement public est l’un des plus élevés d’ Europe. Ceci malgré de sévères mesures d’austérité introduites en mai dernier, et peu appréciées.

Mais que promet le vainqueur, Mariano Rajoy? De nouvelles mesures d'austérité draconiennes! Il est donc possible que les déçus du parti socialiste ne deviennent vite les nouveaux déçus du parti conservateur.

Auteur:Philippe Pognan
Edition: Marie-Ange Pioerron