Entrevue germano-chinoise à Berlin | Vu d′Allemagne | DW | 28.06.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Entrevue germano-chinoise à Berlin

Les journaux reviennent sur la visite du Premier ministre Wen Jiabao à Berlin et sur le mandat d’arrêt international délivré contre le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi pour crimes contre l’humanité.

default

Premières consultations gouvernementales germano-chinoises

Les Chinois n'achètent pas seulement des terrains en Europe, écrit la Süddeutsche Zeitung, ils investissent aussi dans les ports, les chemins de fer et les sociétés de télécommunication. Chaque action supplémentaire fait augmenter le pouvoir économique et politique de Pékin en Allemagne et en Europe. Plus les économies sont liées, plus les discussions politiques deviennent délicates. La dépendance économique rend tolérant. Et dans le cas de la Chine, ce n'est pas forcément une bonne nouvelle.

Omar al-Bashir Präsident Sudan

Omar el-Béchir est le bienvenu en Chine malgré le mandat d'arrêt contre lui

Die Welt rappelle de son côté qu'au moment où le Premier ministre chinois Wen Jiabao rencontre à Berlin la chancelière Merkel, Pékin accueille le président soudanais, Omar el-Béchir, visé par un mandat d'arrêt international. La Chine ne reconnaît certes pas la juridiction de la Cour Pénale Internationale de La Haye, mais c'est le premier membre du conseil de sécurité de l'ONU auprès duquel le chef de l'Etat soudanais effectue une visite officielle.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung met en parallèle la situation d'Omar el-Béchir et celle du guide libyen. Après le dictateur soudanais, Mouammar Kadhafi est le deuxième chef d'Etat arabe à être visé par un mandat d'arrêt international. La différence, c'est qu'Omar el-Béchir est encore bien en place à Khartoum, alors que l'étau se resserre autour de Kadhafi. De plus, le président soudanais a visiblement encore des appuis puissants. Le dirigeant libyen, lui, est de plus en plus isolé. Même la Ligue arabe l'a abandonné. Pour le journal, il y a donc plus de chances de le voir atterrir à La Haye qu'Omar el-Béchir.

Jubel Internationale Strafgerichtshof Gaddafi Libyen

Joie parmi les insurgés libyens à l'annonce du mandat d'arrêt contre Kadhafi

Offrir à Kadhafi une solution d'exil s'il quitte le pouvoir n'est plus une option, affirme la Frankfurter Rundschau. Le temps des deals douteux avec le despote, qui auraient peut-être été possibles aux tous premiers jours de la guerre, est maintenant terminé. Le temps est aujourd'hui venu de faire respecter le droit international en Libye.

Pour la Tageszeitung, le mandat d'arrêt international contre Mouammar Kadhafi envoie un signal positif, car il encourage tous ceux qui luttent contre la culture de l'impunité. Certes, il y a peu de poursuites judiciaires là où l'occident a des intérêts et là où les dictateurs sont trop puissants. Des pays comme la Chine et les Etats-Unis ne reconnaissent pas la CPI. Mais ce ne sont pas des raisons pour ne pas tenter de juger les crimes d'Etat là où c'est déjà possible.

Auteur : Aude Gensbittel
Edition : George Ibrahim Tounkara

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !