1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Enfin un accord au Zimbabwe

Les différents protagonistes de la crise politique qui secoue le pays ont signé ce matin l'accord de partage du pouvoir. Un accord paraphé en présence de plusieurs dirigeants du continent et qui ouvre une nouvelle page.

default

Poignées de main historique entre Mugabe et ses opposants

C'est une nouvelle page qui s'ouvre en effet dans ce pays d'Afrique australe en proie à une crise politique sans précédent depuis son indépendance en 1980. Ce matin devant plusieurs dirigeants du continent notamment le président en exercice de l'Union africaine le Tanzanien Jakata Kikwete ou le Botswanais Ian Khama, le président Robert Mugabe et le chef du MDC Morgan Tsvangirai ainsi qu'Arthur Mutambara de la faction dissidente du MDC ont paraphé l'accord négocié depuis quelques jours par le médiateur Thabo Mbeki.

Simbabwe Präsident Robert Mugabe und Ministerpräsident Morgan Tsvangirai in Harare

Les frères ennemis alliés aujourd'hui


Un accord qui préconise une redistribution des cartes politiques dans le pays. Robert Mugabe reste à la tête de l'exécutif mais devra s'accomoder de la présence de Morgan Tsvangirai comme Premier ministre. Le président présidera le gouvernement tandis que le Premier ministre présidera le conseil des ministres. C'est à lui que reviendra également la charge de définir la politique du gouvernement et les moyens de sa mise en oeuvre.


L'accord prévoit également la nomination de deux vice -présidents nommés par le président. L'un sera issu de la Zanu PF et l'autre du MDC. Deux Premiers ministres seront également nommés: l'un émanant du MDC et l'autre de la faction dissidente d'Arthur Mutambara. Le nouveau gouvernement comptera au total 31 ministres dont 15 pour la Zanu PF , 13 pour le MDC et 3 pour le MDC Mutambara.

Jahresrückblick 2008 International Juni Simbabwe Robert Mugabe

Le Président et son Premier ministre


Un gouvernement qui devra selon le nouveau Premier ministre être à l'écoute des aspirations des populations. Morgan Tsvangirai:

"Je promets avec le nouveau gouvernement une nouvelle façon de diriger où nous servons les populations en répondant à leurs besoins. Je reconnais les dettes que nous avons avec toutes ces personnes courageuses qui nous ont soutenus et nous allons honorer ces dettes. Je demande à tous les Zimbabwéens de travailler ensemble pour le nouveau Zimbabwe"


Morgan Tsvangirai a une nouvelle fois expliqué pourquoi il fallait signé cet accord:

"J'ai signé cet accord parce que je crois qu'il représente la meilleure opportunité pour bâtir la démocratie, la paix et la prospérité au Zimbabwe"


Quand au président Robert Mugabe il s'est engagé à faire fonctionner le gouvernement puis il a de nouveau mis en garde les puissances occidentales contre toute ingérance dans son pays. "Nous devons résister á ceux qui cherchent à nous imposer leur volonté. Soyons alliés, le temps est venu de reconnaitre que nous sommes liés" a notamment déclaré le président Mugabe. Une journée donc pleine d'espoir pour le Zimbabwe, un pays au bord de l'asphyxie économique.



default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !