1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Enfants palestiniens maltraités

L’Unicef épingle le système de détention militaire israélien à l’égard des enfants palestiniens. L'organisation onusienne dénonce des mauvais traitements « répandus, systématiques et institutionnalisés ».

Unicef dénonce les conditions de détentions des enfants palestiniens

L'Unicef dénonce les conditions de détention des enfants palestiniens

Mohammed a 17 ans. Il habite avec sa famille dans la vieille ville d'Hébron. Ici, les tensions entre Palestiniens et colons israéliens sont fréquentes, les descentes de l'armée aussi. Mohammed a déjà été arrêté quatre fois, la première quand il avait 11 ans :

« La première fois, les soldats m'ont gardé quatre heures. La seconde fois j'ai été violemment frappé, la troisième on m'a mis dans un frigo pendant trois heures et la quatrième fois j'ai été détenu pendant 6 jours sans savoir pourquoi. »

Chaque année, environ 700 enfants palestiniens âgés d'entre 12 et 17 ans sont arrêtés par Israël

Chaque année, environ 700 enfants palestiniens âgés d'entre 12 et 17 ans sont arrêtés par Israël

Ce témoignage n'est pas isolé. Selon l'Unicef, tous les ans, environ 700 enfants palestiniens âgés d'entre 12 et 17 ans sont arrêtés, interrogés et détenus par Israël. Certains, comme Mohammed, subissent des mauvais traitements, qui peuvent prendre plusieurs formes : menottes trop serrées, positions inconfortables, menaces verbales, coups. La grande majorité des enfants sont également arrêtés en pleine nuit comme le souligne Jean-Nicolas Beuze de l'Unicef :

« La plupart des arrestations se passent entre minuit et 5h du matin, par des groupes de militaires qui sont armés lourdement, qui rentrent dans les maisons de manière relativement violente. Ces militaires prennent un enfant, le sortent de la maison sans notifier les parents où il sera emmené ou les raisons pour lesquelles il est arrêté. »

Selon l'Unicef, les mauvais traitements sont « répandus, systématiques et institutionnalisés »

Selon l'Unicef, les mauvais traitements sont « répandus, systématiques et institutionnalisés »

Toutes ces pratiques violent le droit international, estime l'Unicef, qui adresse au gouvernement israélien 17 recommandations : notamment que l'enfant ait accès à un avocat, que les arrestations en pleine nuit cessent et que la détention soit utilisée en dernier recours. Ygal Palmor, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères israélien assure prendre en compte ces remarques :

« Nous travaillons sur ce dossier pour permettre que le niveau de traitement judiciaire des mineurs palestiniens soit égal au niveau de traitement judiciaire des mineurs du côté israélien. »

Sauf que dans les faits, les mineurs palestiniens et israéliens ne bénéficient pas du même système judiciaire. Les enfants palestiniens de Cisjordanie sont systématiquement jugés par des tribunaux militaires et non civils. L'Unicef appelle donc Israël à « faire de l'intérêt de l'enfant une considération primordiale » et de se conformer au droit international.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !