1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

En Sarre, une élection test pour l'année électorale 2017

Le bon score du parti conservateur CDU de la chancelière aux élections régionales dans le Land de Sarre, renforce la chancelière allemande Angela Merkel en vue des législatives de septembre.

Deutschland Landtagswahl im Saarland - CDU-Ministerpräsidentin Annegret Kramp-Karrenbauer (picture-alliance/dpa/B. Roessler)

La CDU (l'Union démocrate-chrétienne) de la Ministre - présidente du Land de Sarre, Annegret Kramp-Karrenbauer a largement devancé le SPD, le parti social-démocrate.

Les résultats de la première  élection régionale allemande dans le Land de Sarre étaient un test fort attendu pour l’année électorale 2017 en Allemagne, estiment les  journaux allemands.

"Pourtant, il y a quelques semaines encore, rien ne semblait indiquer que cette première élection régionale de 2017 serait à ce point suivie et analysée. Elle fait figure de test pour les élections régionales au Schleswig-Holstein et en Rhénanie du Nord-Westphalie et pour les élections législatives fédérales en Septembre.

Nach Landtagswahl im Saarland - CDU Annegret Kramp-Karrenbauer Angela Merkel (picture-alliance/dpa/M. Kappeler)

La Ministre-présidente de Sarre (à g.) recoit les félicitations de la chancelière Angela Merkel.

Mais, relève la Frankfurter Allgemeine, après l’intronisation triomphale de Martin Schulz en tant que candidat du parti social-démocrate à la Chancellerie, avec un score de 100% des délégués, déjà, tout semblait devoir changer dans le petit Land de Sarre. Ennivré par le triomphe de Schulz, le SPD avait fait de l‘élection en Sarre un véritable plébiscite sur les ambitions de son nouveau chef à devenir chancelier. En même temps, les Sarrois devaient voter sur l’option d’une possible alliance entre le SPD et le parti de la Gauche Die Linke, comme modèle pour chasser les conservateurs de la CDU/ CSU du pouvoir à Berlin. Quelle erreur !", souligne le journal de Francfort…

Saarland Landtagswahlen Martin Schulz (picture alliance/dpa/M.Tantussi)

Désenchantement pour le candidat social-démocrate à la Chancellerie, Martin Schulz.

Pour le quotidien Die Welt, "Le SPD est plus faible que ne l’ont cru les sociaux-démocrates, qui ont voté à 100 % pour Martin Schulz comme candidat à la Chancellerie. La course pour les prochaines élections régionales au Schleswig -Holstein et en Rhénanie du Nord-Westphalie est plus ouverte que les sociaux démocrates ne l’auraient souhaitée. Reste à voir ce que Martin Schulz a encore comme atoût…"


Manifestations anti- gouvernementales  ce week-end en Russie et en Biélorussie

 

Des manifestations  sévèrement réprimées qui sont l'objet de commentaires dans la plupart des journaux allemands ce lundi.

Plusieurs centaines de manifestants ont été interpellés samedi à Minsk lors d'une journée de mobilisation de l'opposition, qui défie depuis plusieurs semaines le président du Bélarus Alexandre Loukachenko. Et dimanche à Moscou plus d'un millier de personnes ont été arrêtés lors d’une manifestation anticorruption organisée par Alexeï Navalny, opposant au régime du président russe Vladimir Poutine.

Russland Nawalny Festnahme bei den Protesten in Moskau (picture-alliance/AP Photo/Evgeny Feldman for Alexey Navalny's campaign)

Arrestation d'Alexei Navalny à Moscou le 26 mars 2017.

" La brutalité avec laquelle ont réagi les dirigeants au Bélarus et en Russie face à des manifestations de seulement quelques milliers de personnes est difficilement compréhensible à première vue", relève la FAZ, la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Mais cette brutalité est nécessaire dans la logique de ces deux régimes: après avoir supprimé tous les mécanismes légaux et civilisés pour un changement de pouvoir, leur survie dépend de leur capacité à contrôler l’espace public.

Weißrussland Proteste in Minsk (Reuters/V. Fedosenko)

Répression aussi à Minsk au Bélarus

 Ils doivent réprimer tout mouvement, avant qu’il ne prenne de l’ampleur et devienne impossible à maîtriser. Ces hommes forts, Poutine et Lukachenko sont plus faibles que les démocrates occidentaux qu’ils traitent eux-mêmes de faiblards ! ", conclut le quotidien de Francfort…

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !