1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

En RDC, des manifestations dégénèrent à Goma

Des affrontements ont fait cinq morts, quatre civils tués et un policier lynché à Goma, dans l'est de la RDC, où la société civile avait appelé à la mobilisation dans la non violence.

Les militants du collectif d'actions de la société civile (Casc), qui comprend le mouvement citoyen la LUCHA, la lutte pour le changement, avaient appelé depuis près de deux semaines à une opération journée ville morte, aujourd'hui, pour exiger, pacifiquement, la démission du président Joseph Kabila dont le maintien au pouvoir a plongé le pays dans la crise depuis plusieurs mois.

Mais à Goma, capitale du nord-Kivu, dans l'est du pays, où les activités ont été fortement paralysées, la mobilisation s’est transformée en manifestation. Et les accrochages avec la police ont fait des morts et des blessés. Quatre civils et un policier ont été tués.

Selon la LUCHA, la police a opéré des rafles pour arrêter au hasard des jeunes dans les quartiers.

Dans la capitale Kinshasa, en revanche, l'appel à manifester n'a ni été relayé, ni suivi, tandis qu'à Lubumbashi, deuxième ville du pays, la police a dispersé à coup de gaz lacrymogènes et de matraques une quarantaine de jeunes qui tentaient de manifester.

Ecoutez, ci-dessous, ce qu'en pense Léonie Candolo, actrice de la société civile congolaise. Elle est au micro de Fréjus Quenum.     

 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !