1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

En Irak, la solution est d'abord politique

Parmi les sujets traités dans la presse allemande : l’intervention, du Premier ministre israélien B. Netanyahu devant le Congrès américain sur fonds de tension diplomatique et l'offensive en Irak menée par l'armée.

L'offensive verbale cette fois du Premier ministre israélien Netanyahu à Washington est commentée dans presque tous les journaux. Pour le Handelsblatt, ce discours sur le projet d'accord concernant le nucléaire iranien est une provocation.

USA Washington AIPAC Konferenz Benjamin Netanjahu Ministerpräsident Israel

Discours de Netanyahu sur fonds de tension diplomatique entre Américain et Israéliens

Selon l’éditorialiste du journal : « Netanyahu s’engage dans la politique intérieure américaine, lui qui était un sénateur républicain de Jérusalem-Ouest. Le programme nucléaire iranien est devenu une véritable épine dans le pied des Américain et Israéliens » estime le Handelsblatt de Düsseldorf.

L'armée irakienne face à l'Etat islamique

La situation en Irak face aux groupes islamistes inquiète l’opinion tout comme la presse allemande. Pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung, la FAZ, l'offensive pour reprendre Tikrit est, pour l'armée irakienne, le premier vrai test dans la guerre contre le soi-disant« État islamique ». Après s'être effondrées l'été dernier, les forces armées du pays ont fait, avec le soutien américain, des progrès sur le champ de bataille. Mais pour le quotidien de Francfort, il est pour l’instant difficile de savoir si elles sont déjà en mesure de chasser les terroristes de cette ville ayant la plus grande densité de population du pays. Ce qui est sûr, c'est que Tikrit, ville natale de Saddam Hussein, compte beaucoup de sympathisants de l’« État islamique ». La direction de l'organisation étant composée en partie d'officiers de l'ancien dictateur, explique la F.A.Z

L’opération militaire ne fait pas l’unanimité

Irak Tikrit Schiitische Freiwillige Kampf gegen IS

Le "diable" est partout

Die Tageszeitung, elle, craint le pire avec le lancement de cette opération militaire… je cite : "Cette offensive pose déjà les germes d'une catastrophe future à cause de la participation des milices chiites à l'offensive. Pour les résidents de Tikrit et des régions environnantes, qui sont majoritairement sunnites, cela signifie deux options : soit ils fuient vers une autre zone sunnite mais contrôlée par l’Etat islamique, où ils risquent donc leur vie. Soit, rester dans leur village et attendre le pire autrement dit les milices chiites". Pour la TAZ, le diable est partout.

Une autre analyse de la situation, celle du journal Neue Osnabrücker. Il accuse le gouvernement irakien de poursuivre le « favoritisme politique chiite ». Pour le quotidien, tant que Bagdad, ne parviendra pas à impliquer les tribus sunnites dans la gestion du pays, ces dernières pourront être tentées de rejoindre les rangs de l’Etat islamique. Par conséquent, une offensive militaire ne suffit pas. Pour échapper à la violence, le pays a donc besoin d'une solution politique, conclut la Neue Osnabrücker Zeitung.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !