1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afro-presse (hebdomadaire)

En Ethiopie, la révolte gronde chez les Oromos et Amharas

Après une répression sanglante contre des manifestants, le week-end dernier, le Haut commissariat aux droits de l'Homme de l'ONU se déclare "très inquiet", et veut envoyer sur place des observateurs internationaux.

En Ethiopie de très violents affrontements se sont déroulés le week-end dernier, entre forces de l'ordre et manifestants dans les régions Oromia et Amhara.

"Une répression qui a fait au moins une centaine de morts parmi les manifestants, selon un bilan d'Amnesty International, rapporte la taz, die taz de Berlin. Ce qui avait commencé comme un mouvement de protestation contre des décisions administratives prises de manière autoritaire et arbitraire, a soudain développé une propre dynamique, après que les initiateurs des premières protestations aient été emprisonnés pour des mois. En tout,selon un bilan de la Société allemande pour les Peuples menacés, ce sont au moins 570 personnes qui ont été tuées par les forces de sécurité éthiopienne depuis novembre dernier, dont 520 Oromos und 50 Amharas. De très nombreux Oromos ont fui leurs foyers, nombre d'entre eux essaient de rejoindre l'Europe...

Äthiopien Regierung Soldaten ARCHIV

Une patrouille militaire dans les rues d'Adis Abeba



Le mouvement de protestation s'est étendu en juillet de la région Oromia vers la région Amhara, berceau de l'Empire millénaire d'Abyssinie.

Le gouvernement éthiopien a accusé des "ennemis étrangers proches et plus lointains d'avoir collaboré avec des éléments locaux en se servant des médias sociaux". Des drapeaux d'une organisation terroriste, des armes blanches, des grenades, des tracs et des banderoles avec des paroles extrémistes " auraient été trouvées sur les manifestants.

Äthiopische Volksgruppe der Oromos Protest

Un groupe d'Oromos érigent un barrage routier après que les forces de sécurité aient tué plusieurs dizaines de manifestants à Wolenkomi, à une soixantiane de kilomètres à l'ouest d'Adis Abeba (le 15 décembre 2015)



Des vidéos publiées sur Internet, montrent des défilés de jeunes hommes qui, pour montrer qu'ils sont désarmés, manifestent les mains en l'air , les poignets croisés comme s'ils étaient prêts à se faire passer les menottes. Des témoins racontent que dans la capitale Addis Abeba des unités spéciales de la police ont pourchassé des manifestants présumés à la gare, sur le grand marché comme sur la place Meskel dans le centre-ville.

Äthiopien Polizei

Policiers et militaires exercent une surveillance permanente dans les villes éthiopiennes


Les groupes d'opposition espèrent que l'étincelle va surpasser la solidarité ethnique entre Oromos et Amharas de manière durable et qu'un large mouvement de protestation va se mettre en place. Toutefois, relève la taz, le gouvernement a apparemment repris les choses en mains et contrôle la situation. "On ne permettra pas que des forces violentes et belliqueuses entravent la progression du pays vers le développement, la paix et la renaissance" , a assuré un représentant des autorités". Mais, ces derniers jours, on rapporte que des affrontements armés ont lieu dans le sud-est de la région Oromia, où des groupes somaliens armés sont également actifs...

Afrikanische Union Gebäude Außenansicht Äthiopien Addis Ababa

Bâtiments de l'Union Africaine à Adis Abeba

Dirigée de manière stricte et efficace, l'Ethiopie, de par sa situation stratégique entre les Etats chaotiques de la Somalie et du Soudan du Sud, est un partenaire idéal pour la communauté internationale; idéal dans la recherche de stabilité, c'est-à-dire pour repousser la terreur islamiste en coopération avec les Etats-Unis, pour freiner les mouvements migratoires en coopération avec l'Union européenne, lors de la recherche de solutions aux conflits en Afrique en tant qu'hôte du siège de l'Union Africaine.

Mali Traoré

Aminata Traoré est en bonne compagnie. Comme la militante altermondialiste malienne, le président du syndicat palestinien des postiers Imad Temiza ou encore Rogerio Batista, du syndicat brésilien CUT se sont vu refuser un visa pour le Canada

De bonnes raisons donc pour miser sur l'Etat qui fonctionne le mieux dans une région du monde aussi agitée. Mais, souligne la taz, depuis que les forces de l'ordre éthiopiennes répriment brutalement et tirent sur les manifestants et les opposants, sans se soucier apparemment du nombre de morts, il y a encore davantage de raisons de ne pas intensifier encore ce partenariat stratégique ! conclut le quotidien berlinois.

Autre thème: les déboires d'Aminata Traoré avec le Canada

La Malienne Aminata Traoré,célèbre militante altermondialiste et voix critique de la mondialisation a en effet eu des problèmes récemment alors qu'elle voulait se rendre au Canada.

Kanada Weltsozialforum in Montreal - Proteste

Plusieurs milliers de manifestants ont participé à une marche dans le centre de Montréal à l'ouverture du Forum Social Mondial le 9 août 2016

„Ce qu'Aminata Traoré pense des frontières nationales en général, elle l'a formulé avec précision et clarté dans un essai sur le thème de la migration", rapporte la Süddeutsche Zeitung: "Des milliers de kilomètres de barrières ont été érigées, qui séparent les peuples et les opposent les uns aux autres." Maintenant elle s'est elle –même heurtée à un tel obstacle, en l'occurrence la frontière du Canada.

La Malienne, qui prend régulièrement position contre la globalisation ,voulait participer cette semaine au 12 ème Forum Social Mondial qui se tient à Montréal si elle avait recu à temps son visa. Mais après que l'ambassade du Canada lui ait retouné sa demande pour la troisième fois, à bout de nerfs elle a laissé tomber, en « solidarité » dit-elle avec 200 autres participants qui ont eux aussi attendu en vain...

Kanada Montreal Skyline

La "skyline" de Montréal

Si elle était venue à Montréal, Aminata Traoré aurait surement été très applaudie. L'ex- ministre de la Culture et du Tourisme du Mali , qui s'est présentée récemment comme candidate à la succession du Secrétaire général des Nations unies , Ban Ki-Moon, peut dénoncer avec éloquence les "valeurs guerrières du capitalisme et de la finance globalisés" contre lesquelles on doit "brandir les valeurs pacifiques et humanistes". Elle a publié plusieurs livres dont les titres évoquent déjà une Afrique humiliée et mutilée".

Concernant les problèmes actuels de visa, les autorités canadiennes de l'immigration ont expliqué que de nombreuses demandes de visa pour le Forum Social Mondial étaient tout simplement remplis de manière imprécise. Aminata Traoré , elle, estime que ce ne sont pas là les vraies raisons : "L'occident, pense-t-elle, a apparemment de plus en plus peur des débats politiques fondamentaux " .

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !