En Côte d′Ivoire, des nominations contestées | Afrique | DW | 08.07.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

En Côte d'Ivoire, des nominations contestées

Le président ivoirien Alassane Ouattara a renouvelé jeudi les principaux chefs des forces armées. Et parmi les nouveaux venus, un certain nombre de généraux de l'ex-rébellion. Ces nominations suscitent des critiques.

default

Alassane Ouattara a rappelé que la restauration de la sécurité était une priorité

Nomination la plus remarquée et celle qui cause le plus de remous : celle de Soumaïla Bakayoko, l'ancien chef militaire des Forces nouvelles, qui devient chef d'état-major général des Forces républicaines de Côte d'Ivoire, les FRCI. Il remplace à ce poste le général Philippe Mangou.

L'arrivée d'un ex-rebelle à la tête de la nouvelle armée ivoirienne est loin de faire plaisir à tout le monde. Toutefois, on peut noter que des officiers de l'armée de l'ancien régime ont été nommés à des postes importants au sein des trois forces : terrestre, aérienne et navale.

Alors que penser de ces nominations? Ecoutez ci-dessous l'analyse de Gilles Yabi, directeur du bureau Afrique de l'Ouest à l'International Crisis Group. Il répond aux questions d'Eric Séguéda.

Edition : Kossivi Tiassou

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet