1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

En 1973, les deux Allemagne à l'ONU

Ce 18 septembre, cela fait 40 ans que l'Allemagne a été admise au sein des Nations unies. Si l'Allemagne célèbre cette adhésion, elle considère également sa présence au sein de cette organisation comme une réussite.

La chancelière allemande Angela Merkel, au siège des Nations unies à New York en sptembre 2010

La chancelière allemande Angela Merkel, au siège des Nations unies à New York en sptembre 2010

Peu avant ce quarantième anniversaire, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a été l'un des premiers à saluer le rôle de l'Allemagne au sein de l'organisation qu'il dirige. Pour lui, l'Allemagne est l'un des pays les plus actifs des Nations unies.

Mais en 1973, date de l'adhésion simultanée de la République fédérale d'Allemagne, ou Allemagne de l'Ouest et de la République démocratique allemande, ou Allemagne de l'Est, seule la langue unissait les deux pays au sein de l'organisation internationale.

Il a fallu attendre 17 ans pour que l'Allemagne puisse parler d'une seule voix à l'ONU. En 1990, la réunification lui a permis de devenir l'un des pays européens à la plus forte économie et à la plus grande population au sein des pays de l'ONU.

Le politologue allemand, Klaus Dieter Wolf : « Rétrospectivement, c'est une histoire à succès bien que quelques incidents de parcours et contradictions aient terni l'image de l'élève modèle. »

Vereinte Nationen Vollversammlung Deutschland

L'Allemagne (ici le chef de la diplomatie Guido Westerwelle) fait partie des pays qui militent pour un élargissement du Conseil de sécurité

Concernant le financement de l'ONU, après les États-Unis et le Japon, l'Allemagne est le troisième plus grand contributeur. Le pays participe également au financement des missions internationales de maintien de la paix.

À l'occasion de ce 40e anniversaire, le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, a tenu à souligner la bonne renommée de son pays au sein de la communauté internationale : « Même en étant l'un des plus grands contributeurs, nous ne faisons pas que parler, nous mettons la main à la pâte pour faire avancer le travail au sein des Nations unies », a-t-il déclaré.

Malgré cette bonne image, l'Allemagne déploie très peu de soldats dans les missions de prévention de paix. Par exemple, seulement 315 soldats et policiers allemands sont impliqués au sein de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul) et au Mali avec la Minusma. Toujours en termes de personnel, l'Allemagne est loin derrière le Bangladesh, l'Éthiopie et l'Uruguay.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !