1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Arbre à palabre

Emmanuel Macron comme un sapeur-pompier en Libye

Emmanuel Macron a rencontré deux grands acteurs du conflit en Libye, Khalifa Haftar et Fayyez Al-Sarraj. Pour Monsieur Macron, il s'agit de stabiliser ce pays pour pouvoir limiter les conséquences de la crise qui a éclaté depuis 2011 et la chute de Kadhafi. Mais son action peut-elle produire un bon résultat? Quelle est la stratégie des Occidentaux en Libye et quelle place pour les pays voisins?

Écouter l'audio 25:45

Quelques heures de rencontre en France et l'annonce d'un plan en dix points prévoyant des élections début 2018 et un cessez-le-feu. Le président français Emmanuel Macron serait-il en train de réussir, en Libye, là où des années d'efforts diplomatiques n'ont pas suffit à résoudre un conflit de près de sept ans? C'est en tout cas l'une des questions suscitées par sa rencontre, mardi 25 juillet 2017, avec le chef du gouvernement « d’union nationale » de Libye, Fayyez Al-Sarraj et l’homme fort de l’Est, le maréchal Khalifa Haftar.

Des difficultés subsistent

Le problème c'est que Haftar n'est toujours pas reconnu par la communauté internationale à la différence d'Al-Sarraj, même s'il semble séduire de plus en plus avec ses succès militaires sur le terrain. Lesquels succès lui valent même des gestes de sympathie de certaines grandes puissances. Mais une paix entre les deux hommes les plus en vue du conflit libyen mènera-t-elle forcément à la stabilisation du pays?

retrouvez Fréjus Quenum et ses invités:

- Hasni Abidi, Directeur du Centre d’études et de recherches sur le monde arabe et méditerranéen basé à Genève
- Hatem Ben Salem, Directeur de l'Institut tunisien des relations stratégiques
- et Abdoulaye Sounaye, Expert au "Leibniz-Zentrum Moderner Orient", le centre de l'Orient moderne basé à Berlin