1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Migration

Emigration : " Il faut s'attaquer aux racines du mal"

Rester chez soi, s'enfuir ou retourner au pays ? Entretien avec Maxime Domegni et Omar Hama Saley. Comme cinq autres journalistes ouest-africains, ils ont passé une semaine en Allemagne à évoquer la migration.

Niger Haupttransitland für Wirtschaftsflüchtlinge aus Westafrika (DW/A. Cascais)

La gare des bus à Niamey au Niger

 

Maxime Domegni est rédacteur en chef du journal togolais l'Alternative. Omar Hama Saley, lui, est journaliste pigiste au Niger. Tous les deux ont un point commun : ils ont profité d'un voyage organisé par le ministère allemand des Affaires étrangères et se sont rendus à Bonn dans nos studios. Pendant une semaine, ils ont discuté de la migration sous de nombreux aspects avec leurs hôtes allemands et d'autres Africains qui vivent en Allemagne. 

Omar Hama Saley a fait du thème de la migration une de ses spécialités. Il est originaire de la ville d'Agadez au Niger, une ville de transit pour les migrants qui veulent se rendre en Europe. Mais Omar observe maintenant un changement de la situation. Nombre d'entre eux ont été emprisonnés en Libye et n'ont qu'une seule envie : rentrer dans leur pays. 

Maxime Domegni vient du Togo : si ce pays n'est pas un passage pour les migrants, beaucoup de Togolais cherchent à rejoindre l'Europe. Selon lui, la solution pour réduire les flux migratoires serait d'investir dans le développement des pays africains.

 

Audios et vidéos sur le sujet