1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Emeutes xénophobes en Russie

Au lendemain des violences qui ont éclaté dans le sud de Moscou, la mairie annonce des opérations policières d’envergure destinées à renforcer le contrôle des immigrés, pointés du doigt après le meurtre d’un jeune Russe.

default

Violences raciste du week-end

Le rassemblement a eu lieu dans le quartier de Biriouliovo, dans le sud de la capitale russe. Des milliers de protestataires se sont réunis pour exprimer leur exaspération contre les immigrés.

C’est la mort de Egor, un Russe de 25 ans, qui a mis le feu aux poudres. Le jeune homme a été tué poignardé la semaine dernière sous les yeux de sa fiancée. Les habitants du quartier en sont persuadés, le meurtre a été commis par un homme d’origine non slave. Selon des images capturées par une caméra de surveillance, l’assaillant serait originaire du Caucase ou d’Asie centrale.

Emeutes pour « La Russie aux Russes ! »

Les émeutiers, identifiés comme des nationalistes radicaux, ont forcé les portes d’un centre commercial, brisant des vitres et des devantures. Des dégradations accompagnées d’un slogan, « La Russie aux Russes ! ». Dans ce déchainement de violence, des véhicules ont été brûlés et incendiées.

Razzia gegen Ausländer in Moskau 14.10.2013

Vague d'arrestations d'étrangers

Un entrepôt de légumes où travaillent de nombreux immigrés a également été la cible des émeutiers. Des renforts de police ont été dépêchés sur les lieux.

Selon l’agence de presse Interfax, six membres des forces spéciales ont été blessés. Près de 380 personnes ont été interpellés. Les mesures de sécurité ont été renforcées hier soir dans toute la capitale, particulièrement dans le centre-ville.

Opérations de contrôle des immigrés

Une enquête pour hooliganisme a été ouverte. Par ailleurs, la police a annoncé une récompense de plus de 20.000 euros à celui qui aiderait à arrêter le meurtrier présumé. La police russe a lancé ce matin une vaste opération de contrôles des immigrés du quartier. 1.200 personnes ont été interpellées afin de « vérifier leur implication dans le crime ».

A Moscou, les immigrés sont jugés responsables du taux élevé de criminalité dans certains quartiers. Lors des dernières élections municipales, la lutte contre l’immigration a été l’un des thèmes majeurs abordés par les candidats.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !