1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Electro... chocs !

La hausse du prix du kilowatt, la relance du conflit social dans les trains allemands, le soutien de Moscou à Téhéran et la crise interne du SPD, voilà pour l’essentiel des unes de la presse allemande de ce matin

Malgré son offre, la Deutsche Bahn se heurte encore au refus du syndicat des conducteurs de train de négocier. La grève semble de nouveau à l'ordre du jour en Allemagne...

Malgré son offre, la Deutsche Bahn se heurte encore au refus du syndicat des conducteurs de train de négocier. La grève semble de nouveau à l'ordre du jour en Allemagne...

Commençons si vous le voulez bien par le premier électrochoc qui a secoué le SPD : la défaite de Franz Müntefering, vice-chancelier de la coalition gouvernementale, face à Kurt Beck, chef du même SPD. « Come-Beck », un jeu de mots en titre de la Frankfurter Rundschau, avec un photomontage d’un vice-chancelier lilliputien et d’un Kurt Beck géant résume bien l’histoire. Ce dernier voulant que les chômeurs âgés perçoivent plus longtemps leurs indemnités, son adversaire, bras droit d’Angela Merkel et aussi Ministre du travail, refusant cette option car contraire selon lui aux principes de l’agenda 2010, ce programme des réformes sociales du gouvernement Schröder, auquel participait Franz Müntefering d’ailleurs.

Si ce dossier retient aussi l’attention de die Welt, le quotidien consacre toutefois son commentaire à la visite de Vladimir Poutine à Téhéran. Si jusqu’à présent, Moscou avait su conserver un double jeu de bon aloi, il semble aujourd’hui que dans le dossier du nucléaire iranien, le patron de la Russie préfère endosser le rôle du gentil policier et laisser à l’Occident celui du méchant flic.

Même ténor pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung qui relève l’engagement clair de Poutine aux côtés du président Ahmadinejad. En outre, le regroupement des autres états riverains de la Mer Caspienne autour de la Russie semble indiquer une redéfinition des lignes de force entre l’Est et l’Ouest. Le deuxième électrochoc est celui de la hausse massive du prix du kilowatt entamée hier par Eon.

La Tageszeitung garnit sa première page de pictogrammes géants servant de mode d’emploi en 3 étapes pour changer de fournisseur d’énergie. Pourtant, le quotidien berlinois s’inscrit en faux contre l’opinion générale qui veut que le client soit seulement victime de la hausse. De nombreux foyers se contentent de gémir plutôt que de chasser le gaspi et consomment tellement d’énergie qu’ils ne méritent pas la moindre pitié.

La Süddeustche Zeitung, elle, note que cette hausse des prix de l’énergie dope l’inflation qui, avec 2,4 %, atteint son taux le plus élevé depuis 2 ans. Selon les statisticiens allemands, cités par le quotidien munichois, ces effets se feront encore sentir jusqu’au printemps 2008. Et la prochaine hausse prévisible des carburants ne sera pas faite pour arranger les choses.

  • Date 17.10.2007
  • Auteur Christophe Lascombes
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2ex
  • Date 17.10.2007
  • Auteur Christophe Lascombes
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2ex
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !