1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Elections régionales en Hesse et en Basse-Saxe

Les résultats du scrutin de Hesse sont particulièrement incertains. La campagne électorale dans la région de Francfort a été marquée par un débat sur la criminalité des jeunes issus de l'immigration.

Der hessische Ministerpraesident Roland Koch, links, begruesst am Sonntag, 20. Jan. 2008, in Frankfurt im Fernsehstudio Eins des Hessischen Rundfunks seine Herausforderin Andrea Ypsilanti, rechts. Unter Live-Bedingungen wurde ein Fernsehduell aufgezeichnet, das abends ab 20.15 Uhr ausgestrahlt wird. (AP Photo/Bernd Kammerer) ---** EMBARGOED FOR ONLINE USE UNTIL SUNDAY JAN. 20, 2008, 19:15GMT ** The governor of the German state of Hesse, Christian Democrats' Roland Koch, left, and his challenger Andrea Ypsilanti of the Social Democratic Party, right, shake hands in a TV studio, Sunday Jan. 20, 2008 in Frankfurt, western Germany, prior to the screening of a TV duel ahead of the upcoming Hesse state elections. (AP Photo/Bernd Kammerer) ***Zu Marx, Kurz und polemisch - Der Wahlkampf in Hessen******Zu Scheschkewitz, Knappe Entscheidung erwartet - Ausgangslage vor Landtagswahlen in Hessen ***

Roland Koch et Andrea Ypsilanti s'affrontent en Hesse

Tout a commencé l'année dernière avec l'attaque violente d'un retraité par deux adolescents de nationalité étrangère dans le métro munichois. Le choc produit par cette agression avait incité le ministre président de Hesse, Roland Koch, à placer le thème de la délinquance juvénile au cœur de sa campagne électorale. « 50% des délits avec violence physique sont commis par des jeunes de moins de 21 ans. La plupart de ces agressions sont commises par des jeunes issus de l'immigration. »
Der hessische Ministerpräsident Roland Koch (CDU) und seine SPD-Herausfordererin Andrea Ypsilanti, aufgenommen am Dienstag (22.01.2008) in Bad Vilbel bei einer Radio-Diskussion (Bildkombo). In Hessen wird am 27. Januar ein neuer Landtag gewählt. Nach der neuen Umfrage, die im Auftrag der «Frankfurter Rundschau» erstellt wurde, ist der Vorsprung von Hessens CDU dahingeschmolzen. In der vergangenen Woche lag die Partei von Ministerpräsident Roland Koch noch knapp vorn. Nach der Forsa-Umfrage wird nun entscheidend sein, ob die Linke den Sprung über die Fünf-Prozent-Hürde schafft. Foto: Boris Roessler dpa +++(c) dpa - Report+++ ***Zu Scheschkewitz, Knappe Entscheidung erwartet - Ausgangslage vor Landtagswahlen in Hessen *** ***Zu Marx, Kurz und polemisch - Der Wahlkampf in Hessen***

Environ 38% d'intention de vote pour les deux candidats aux élections en Hesse

Roland Koch exige un durcissement des sanctions pour ces jeunes, l'accélération des procédures judiciaires et l'introduction de camp de rééducation. Cette position lui a valu les critiques du parti social- démocrate (SPD), partenaire de la coalition gouvernementale à Berlin. La candidate du SPD en Hesse, Andrea Ypsilanti, a repris l'offensive en attaquant le chef de file des chrétiens-démcorates sur son bilan en matière de sécurité. « Nous savons que vous avez supprimé plus de 1000 postes de policiers. Nous savons que 80% des délinquants mineurs récidivent. Notre question concerne la filière pénale. En Hesse, les délais entre l'arrestation d'un jeune et sa comparution devant un tribunal comptent parmi les plus longs d'Allemagne, parce que vous avez supprimé des postes dans la justice. Et c'est ce qui dérange la population. »

Bundeskanzlerin Angela Merkel, links, und der hessische Ministerpraesidente Roland Koch, CDU, rechts, treten am Sonntag, 13. Januar 2008, gemeinsam auf einer Wahlkampfveranstaltung in Wetzlar auf. (AP Photo/Daniel Roland) German Chancellor Angela Merkel, left, and Governor of the German state of Hesse, Roland Koch, right, are seen during the election campaign for Governor Koch, in Wetzlar, Germany, on Sunday, Jan. 13, 2008. (AP Photo/Daniel Roland)

Angela Merkel est venue soutenir le ministre-président chrétien-démocrate

Le parti chrétien-démocrate crie au mensonge et brandit d'autres statistiques. Selon Roland Koch, la région de Hesse a fait d'énormes progrès dans la lutte contre la criminalité. 55% des actes criminels ont été élucidés. Le taux n'était que de 40% auparavant. « Notre bilan en matière de sécurité intérieure est positif. Cela est primordial, car le plus important est que la population puisse avoir confiance en l'Etat. » Cette guerre des chiffres ne profite pas à la CDU, qui dégringole dans les sondages. Pour le moment les deux grands partis sont presque ex-aequo: autour de 38% d'intention de vote. L'issue des élections est donc pour le moins incertaine.