1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Elections générales au Malawi

Elections législatives et présidentielle, aujourd'hui au Malawi. Quelque 6,5 millions d'électeurs sont appelés aux urnes dans ce petit pays de l'Afrique australe classé parmi les plus pauvres au monde

default

Un regroupement de cultivateurs malawites

Il s'agit des quatrièmes élections démocratiques depuis la fin de la dictature du parti unique en 1994. Sept candidats briguent la présidence, mais tout se jouera entre Bingu wa Mutharika, le président sortant, et John Tembo, chef de l'alliance des deux principaux partis d'opposition. John Tembo est un vetéran de la politique malawite. Il a notamment servi comme ministre des finances sous la dictature de Kamuzu Banda. Il est soutenu à l'élection de ce mardi par l'ancien président Bakili Muluzi , auquel la cour constitutionnelle a interdit samedi dernier de briguer un nouveau mandat.

Bakili Muluzi Malawi

Bakili Muluzi

Bakili Mulizi a effectué deux mandats de cinq ans chacun, entre 1994 et 2004, la constitution du pays limite le nombre de mandats présidentiels à deux, mais selon l'ancien président la loi fondamentale ne s'applique qu'á des mandats consécutifs. Cette différence d'interprétation est une menace pour la stabilité du système démocratique, Ngeyi Kanyongolo est professeur de droit à l'université du Malawi:

"Il faut régler cette question une fois pour toutes. Si nous ne le faisons pas, on ne saura jamais qui sera le prochain. Les futurs présidents pourraient vouloir briguer aussi un troisième mandat. Nous avons besoin de clarté. Pour ces élections-là cela n'aura pas d'effet car il a décidé de soutenir quelqu'un d'autre. Et donc il ne se présente pas."

Sans se présenter, Bakili Muluzi n'en a pas moins semé la confusion. D'autant que son alliance avec John Tembo est pour le moins surprenante. Plus d'une fois dans le passé il l'a ouvertement accusé d'avoir commis des atrocités. C'est en partie sur ce mariage contre nature que le président sortant fonde ses espoirs de réélection.

Bingu wa Mutharika Präsident Malawi

Le président malawite sortant Bingu wa Mutharika

A 75 ans Bingu wa Mutharika mise également sur la popularité du programme de subventions des engrais et des semences qu'il a mis en place pour nourrir le pays après la terrible famine de 2005. Les deux tiers des 13 millions de Malawites continuent pourtant de vivre avec moins d'un dollar par jour. Les promesses de lutte contre la pauvreté ont donc été au centre de la campagne électorale, y compris pour les législatives où plus d'un millier de candidats se disputent 193 sièges.

L'union européenne et le Commonwealth ont envoyé des observateurs à ces élections dont les résultats seront connus jeudi.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !