1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Elections contestées au Nigéria

48 heures après les élections présidentielle et législatives au Nigéria, la commission électorale a proclamé les résultats du scrutin présidentiel : c’est le candidat du Parti démocratique du peuple, le parti au pouvoir, qui l’emporte. Mais ces résultats ont été immédiatement contestés par l’opposition.

Collecte des bulletins de vote à Port-Harcourt

Collecte des bulletins de vote à Port-Harcourt

Plus de 24 millions de voix pour Umaru Yar ‘Adua contre 6,6 millions pour le général Buhari et 2,5 millions pour Atiku Abubacar – voilà dans l’ordre d’arrivée les scores des trois principaux candidats à la succession d’Olusegun Obasanjo. Des scores annoncés officiellement en début d’après-midi par la commission électorale et qui traduisent donc un véritable raz-de-marée pour le gouverneur de l’Etat de Katsina, dauphin désigné d’Olusegun Obasanjo. Sur place pourtant les observateurs sont formels et unanimes : les opérations de vote n’ont été ni équitables ni transparentes. Max van den Berg, le chef de la mission des observateurs de l’Union européenne :

« Les élections régionales et fédérales de 2007 n’ont pas répondu aux normes élémentaires, internationales et régionales, pour des élections démocratiques. »

Et les observateurs de dénoncer la mauvaise organisation, les nombreuses irrégularités et les fraudes patentes. Un échec donc, alors que pour la première fois de leur histoire, les Nigérians avaient l’occasion d’élire un président comme successeur à un autre président élu. Max van den Berg :

« Les élections n’ont pas été à la hauteur des espoirs de la population nigérianne. Le processus ne peut être considéré comme crédible. »

Olusegun Obasanjo l’a admis : les élections n’ont pas été parfaites. Il a appelé à mieux faire la prochaine fois. Mais les deux candidats malheureux de l’opposition ne l’entendent pas de cette oreille : les formations politiques du général Buhari et du vice-président Atiku Abubacar ont annoncé qu’ils contesteraient en justice les résultats du scrutin présidentiel. On ignore encore ce qu’ils feront pour les élections législatives, mais c’est là aussi le parti au pouvoir qui arrive très largement en tête, à la fois à l’assemblée nationale et au sénat.

  • Date 23.04.2007
  • Auteur Marie-Ange Pioerron
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2d5
  • Date 23.04.2007
  • Auteur Marie-Ange Pioerron
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2d5
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !