1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Ebola limite la rentrée des classes

Le mois de septembre rime généralement avec la rentrée des classes dans de nombreux pays africains. Mais cette année, elle va se dérouler en pleine épidémie du virus Ebola qui a fait plus de 2000 morts.

La rentrée des classes est reportée sine die au Nigeria, en Guinée-Conakry, au Liberia ou en Sierra Leone

La rentrée des classes est reportée sine die au Nigeria, en Guinée-Conakry, au Liberia ou en Sierra Leone

Faut-il oui ou non reporter la rentrée des classes en raison du virus Ebola ? La question fait débat dans de nombreux pays africains, surtout ceux touchés par le virus mortel. En République démocratique du Congo par exemple, les autorités ont décidé de maintenir la rentrée scolaire aujourd'hui, 8 septembre, malgré la résurgence d'une souche du virus dans la province de l'Équateur. Pas de psychose donc, comme nous le confirme, le secrétaire exécutif national de la Nouvelle société civile congolaise, Levain Labu, joint à Kinshasa.

"Au moment où nous parlons, les enfants sont déjà à l'école. La province de l'Equateur, qui est concernée par la résurgence de cette maladie, dans son ensemble n'est pas inquiétée. C'est une partie, une petite zone de cette province qui est concernée par le virus Ebola. Et le gouvernement a pris des dispositions utiles pour que la maladie soit confinée dans ce coin là."

Report de la rentrée dans les pays les plus touchés

En Côte d'Ivoire, des mesures d'hygiène élémentaires sont rappelées aux élèves

En Côte d'Ivoire, des mesures d'hygiène élémentaires sont rappelées aux élèves

En RDC, l'existence d'une souche du virus n'a pas hypothéqué la reprise des cours. En revanche, la situation est différente dans les pays touchés par le virus Ebola. La rentrée des classes est reportée sine die au Nigeria, en Guinée-Conakry, au Liberia, ou encore en Sierra Leone.

La Côte d'Ivoire, qui n'a pas encore enregistré officiellement de cas, a maintenu pour l'heure la rentrée des classes au 15 septembre prochain. Ce qui n'est pas sans susciter des inquiétudes au sein de l'opinion publique. Un enseignant de la commune d'Abobo que nous venons de joindre craint des contaminations, car dit-il "le premier cas contrôlé positif au Sénégal l'était sur un élève guinéen revenu fraîchement de vacances dans son pays. Et ca peut aussi arriver chez nous", conclut-il.

Pour rassurer les parents, les enseignants et les élèves, le gouvernement ivoirien a enjoint tous les établissements scolaires du pays sous son autorité à imposer, dès le premier jour de la rentrée, des mesures d'hygiène élémentaires telles, se laver les mains avec du savon ou utiliser du gel désinfectant.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !