1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Ebola : les mesures de quarantaine mal acceptées

Des milliers de familles sierre-léonaises sont placées en quarantaine pour tenter de limiter la propagation de l'épidémie d'Ebola. Une mesure pas toujours respectée, notamment à cause du manque de nourriture.

Vingt-et-un jours, c'est la durée maximale de l'incubation pour le virus Ebola. C'est aussi la durée de la quarantaine pour les personnes qui ont été en contact avec une personne contaminée. Dans un quartier populaire de Freetown, Ibrahim, sa famille et leur voisins sont assignés à domicile. Une mesure souvent mal acceptée par les personnes concernées, notamment à cause de la stigmatisation qu'elle entraîne. Ibrahim:

" Mon frère est mort d'Ebola, et je l'ai porté jusqu'à l'hôpital. Après, on m'a dit que j'étais certainement malade. Tout le monde s'est éloigné de moi, même ma famille. Le pire, c'est que je ne peux pas retourner au travail. Ils m'ont dit d'attendre 21 jours".

Ebola Isolierstation

Une tente de traitement pour patients atteint d'Ebola

Mais au Sierra Leone, où des régions entières ont été placées en quarantaine, le gouvernement estime que la mesure est nécessaire pour enrayer l'épidémie. Steven Gaojia, coordinateur du centre national de réponse à l'épidémie d'Ebola:

"La question est : comment pouvons-nous briser la chaîne de transmission ? Et cela ne peux clairement pas se faire sans que les cas suspects soient isolés. La quarantaine à domicile fonctionne. Mais c'est vrai qu'il y a de gros défis logistiques."


Un de ces défis est l'accès à la nourriture. Le gouvernement, avec l'aide du programme alimentaire mondial, distribue des rations aux familles en quarantaine. Le but est qu'elles aient assez à manger pour ne pas être forcées de quitter leur domicile. Francis Boima, porte-parole du PAM, le Programme Alimentaire Mondial:

"La plupart des foyers ici, vivent au jour le jour. Ils doivent sortir tous les jours pour gagner de quoi manger. S'ils ne peuvent pas sortir, il faut leur fournir de la nourriture. Et c'est ce que fait le PAM. Nous leur donnons de quoi manger afin qu'ils puissent rester quez eux pendant la période de quarantaine ».

Mais avec la croissance du nombre de nouveau cas, et les difficultés d'accès, l'organisation reconnaît qu'il est impossible d'atteindre tous les foyers.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !