1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Euro 2016

Ebola, la lutte continue…

Plus de 6330 morts, c'est le dernier bilan de l'épidémie d'Ebola établi par l'Organisation Mondiale de la Santé. Pour une lutte plus efficace, les humanitaires veulent s'appuyer aussi sur les malades qui ont pu guérir.

Les survivants au virus sont mobilisés pour la sensibilisation des populations

Les survivants au virus sont mobilisés pour la sensibilisation des populations

Pour des organisations comme Médecins sans frontières, active sur le terrain dans la lutte contre l'épidémie, il s'agit également de combattre les préjugés. De rétablir la confiance pour lutter plus efficacement contre la propagation du virus. Dans plusieurs régions touchées, certains perçoivent en effet les centres de traitement comme des endroits d'où les malades ne ressortiront jamais. L'un des objectifs, à présent, est de faire en sorte que les populations aient confiance en la médecine et comprennent l'importance de se faire soigner à temps.

Des signes encourageants

Concernant le traitement, l'état de santé des médecins ayant reçu un médicament expérimental se serait amélioré selon le ministre libérien de l'Information. Les trois hommes étaient traités avec le ZMapp depuis quelques jours. Mais pour le moment les experts préfèrent rester prudents quant à l'efficacité de ce traitement. Les autorités libériennes indiquent par ailleurs que les 17 malades présumés qui s'étaient échappés ce week-end, suite à l'attaque du centre de soin de Monrovia ont été retrouvés et transférés dans un autre centre. Parmi les pays touchés par le virus, le Liberia, est celui où la situation préoccupe le plus. Selon le dernier bilan de l'OMS, entre les 14 et 16 août, c’est ce pays qui a connu le plus de nouveaux décès. Quarante-huit nouveaux cas ont par ailleurs été répertoriés.

L'état de santé des médecins africains qui suivent le traitement ZMapp se serait amélioré

L'état de santé des médecins africains qui suivent le traitement ZMapp se serait amélioré

Au Nigeria et en Guinée, en revanche l'OMS note des signes encourageants. Pour l’organisation, le fait qu’il n’y ait, jusqu’à présent, qu’une seule chaîne de transmission au Nigeria est un bon signe : il s’agit du Libérien décédé fin juillet à Lagos et des gens qu’il a contaminés. En Guinée, d'où est partie l'épidémie en mars, on ne peut pas encore dire que la situation est sous contrôle mais les mesures mises en place commencent à porter leurs fruits. Selon l’OMS, la situation dans ce pays se stabilise quelque peu.

Décembre 2014

Novembre 2014

Août 2014

default

Liens émissions

Cliquez sur les liens ci-dessous pour écouter les dernières émissions. Pour vous abonner aux podcasts, copiez le fil RSS dans votre lecteur ou utilisez le lien iTunes si vous disposez d'un compte. 

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !