1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Dure bataille procédurale devant la CPI

Les juges de la Cour pénale internationale ont de nouveau rejeté mardi la demande du procureur Luis Moreno Ocampo. Celui-ci veut le maintien en détention de Callixte Mbarushimana mais n'aurait pas respecté la procédure.

This Oct. 15, 2009 photo shows Rwandan Callixte Mbarushimana during an interview with The Associated Press in Paris. Mbarushimana is on Interpol's Wanted List for the crime of genocide in his native Rwanda where he is accused of having planned and executed the slaughter of his U.N. colleagues. Fifteen years on, he lives freely in France, as do dozens of other men accused of having plotted the murder of Rwanda's Tutsi minority. (AP Photo/Michel Euler)

Callixte Mbarushimana

Callixte Mbarushimana est le secrétaire exécutif des Forces démocratiques de libération du Rwanda. Il est soupçonné de crimes contre l'humanité et crimes de guerre commis en 2009 dans l'Est de la RDC par son organisation. Sa remise en liberté ordonnée par les juges de la CPI reste soumise à la levée de l'embargo du comité des sanctions de l'ONU. Mais malgré cette décision de remise en liberté, le dossier de Mbarushimana reste pendante devant la CPI. Ecoutez ci-dessous les explications de Fréjus Quenum à 17H TU.

Edition: Marie-Ange Pioerron

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !