1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Durcissement du conflit à la Deutsche Bahn, les Chemins de Fer allemands.

Le syndicat des conducteurs de trains GDL a appelé à une grève de deux jours. Dans un premier temps, c’est le frêt qui est touché. Demain, le trafic passagers sera à nouveau lui aussi paralysé.

Voie de garage

Voie de garage

- Ni le syndicat, ni le patronat ne semble vouloir céder. Depuis juillet dernier, c’est ainsi le sixième mouvement de grève. Une grève à chaque fois un peu plus dure dans un pays où les débrayages sont plus rares que certains voisins européens. Un pays qui est connu aussi pour sa culture du concensus entre patronats et syndicats. Mais, le GDL, petit syndicat, minoritaire parmi les 134.000 salariés de la compagnie publique Deutsche Bahn, est cette fois bien décidé à camper sur ses positions. L ‘un des cadres dirigeant du GDL, Günter Kinscher :

Si les chiffres que l’on entend chaque jour sur les dommages économiques que cette grève entraîne pour l’Allemagne, si ces chiffres sont exacts, alors , bon sang, la pression sur la direction de la Deutsche Bahn devrait devenir très, très forte et j’espère et je souhaite dans l’intérêt de l’Allemagne , dans l’intérêt aussi des membres de notre syndicat que cette grève sera bientôt terminée et que nous atteindrons notre but .'

Le syndicat exige une hausse substantielle de 30% des salaires des conducteurs ainsi que la création d'une convention collective séparée pour cette catégorie de personnels, véritable point d'achoppement des discussions entre syndicat et direction. La Deutsche Bahn rejette l’idée de remettre en cause le principe d'une convention unique, négociée avec les grandes centrales syndicales majoritaires, en l'occurrence Transnet et DBGA.

" La direction de la Deutsche Bahn ne cède pas au chantage", c’est le leitmotiv que la directrice du personnel de la compagnie, Margret Suckale a réaffirmé hier soir encore au cours d'une conférence de presse…

Ce mercredi, le GDL appelle donc à la grève dans le fret, avant l'élargissement du mouvement à tout le transport de passagers demain jeudi à 01H00 GMT. Les deux préavis expirent samedi à 01H00 GMT.