1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Durcissement des sanctions contre les jeunes délinquants?

Le débat est ouvert depuis que deux jeunes ont agressé un retraité dans le métro de Munich. Les chrétiens-démocrates veulent un renforcement des peines de prison, ce que rejette catégoriquement l'opposition.

default

Les jeux vidéo à l'origine de la violence des jeunes?

C’est parce qu’il leur demandait d’éteindre leurs cigarettes dans le métro qu’un homme de 76 ans a été attaqué par deux jeunes de 20 et 17 ans. Face à la brutalité de cette agression, la victime a subi plusieurs fractures du crâne, les chrétiens-démocrates ont réagi immédiatement, à l'instar du vice-président du groupe parlementaire CDU Wolfgang Bosbach :

« Nous constatons depuis un certain temps que les peines de prisons ou les amendes infligées à ce type de public ne sont plus considérées comme de véritables sanctions. C’est pourquoi, en ce qui concerne les jeunes criminels qui menacent la société, nous devons prendre des sanctions beaucoup plus fortes. »

Or les deux jeunes impliqués dans l’attaque sont d’origine étrangère, respectivement turque et grecque, et les autorités bavaroises envisagent d’en expulser un des deux. Suite à cet incident, Roland Koch, ministre président du Land de Hesse dans lequel des élections régionales auront lieu fin janvier, a déclaré que l’Allemagne avait trop de jeunes délinquants étrangers. Il est même question de soumettre ces criminels aux mêmes lois que les adultes, ce que Ekin Deligöz, spécialiste des questions liées à l’enfance et à la jeunesse au sein du parti des Verts, juge inutile:

« Répondre à ce genre d’actes par le code pénal ne sert à rien. La question n’est pas de savoir ce qui doit être fait après le crime mais ce qui doit être fait pour éviter que ce genre de crime se reproduise. »

Autrement dit : prévenir plutôt que guérir. Max Stadler, chargé des affaires intérieures au FDP, le parti libéral, est du même avis:

« Je pense qu’une peine de dix ans de prison est suffisamment dure pour un jeune. Ce dont nous avons besoin maintenant, c’est de mesures thérapeutiques pour apprendre à ces jeunes à résoudre les conflits sans passer par la violence. »

Ceci passe également par un système éducatif qui répond aux besoins de chacun et offre à tous des perspectives d’avenir. Depuis quelques années, plusieurs écoles allemandes proposent des programmes de lutte contre la violence.